La chargeuse électrique Case est 100 % italienne

58
A Lecce dans les Pouilles, CNH fabrique sa nouvelle chargeuse articulée électrique commercialisée sous les couleurs Case et New Holland

Entièrement conçue et construite dans l’usine CNH de Lecce dans les Pouilles, la chargeuse articulée 12 EV électrique sera commercialisée sous les marques Case et New Holland et distribuée dans le monde entier. C’est le troisième modèle électrique de la marque de CNH

Une ligne de production dédiée pour la nouvelle chargeuse articulée sur pneus électrique vient d’être inaugurée à l’usine CNH de Lecce, en Italie. Le modèle, conçu dans le centre de R&D de l’usine des Pouilles, sera produit sous les couleurs de CASE et de New Holland et badgé 12EV et W40X. Cette production est destinée aux marchés mondiaux, où il existe des restrictions sur les émissions en zones urbaines ou en agriculture, notamment en élevage. Ce nouveau modèle de chargeuse vient s’ajouter aux deux mini-pelles électriques produites à Cesena (ex Eurocomach).

L’usine de Lecce boostée

L’usine de Lecce, avec ses 50 ans d’existence, reste l’une des principales unités de production pour le groupe CNH en Italie et dans la région EMEA. Implantée sur un terrain 600 000 m2, elle en charge 7 gammes de machines, chargeuses sur pneus, chargeuses articulées sur pneus, chargeuses-pelleteuses, télescopiques et niveleuses, soit quelque 203 modèles et 4 896 configurations différentes.

Le dig tour 2024

La production a connu ses dernières années une croissance exponentielle, de + 88 % entre 2020 et 2022 et de 14 % supplémentaires en 2023, année qui a enregistré le plus grand nombre de machines produites depuis sa création.

En 2022, CNH a réalisé un investissement d’environ 13 millions d’euros (dans le cadre du projet Converto, cofinancé par la région des Pouilles) pour l’installation d’une nouvelle unité de peinture et de découpe au plasma. La première a permis d’améliorer la qualité des produits et de réduire l’impact sur l’environnement grâce à une utilisation plus efficace de l’eau. En ce concerne la découpe au plasma, outre une meilleure productivité, les déchets et les coûts de maintenance ont été réduits.

En outre, 40 % de la surface de production est recouvert par des panneaux photovoltaïques. Toujours dans le cadre du projet Converto, CNH a investi dans la construction de nouvelles salles pour tester les véhicules électrifiés et pour vérifier les opérations dans des conditions climatiques extrêmes (-50° à +50°).

Innovation italienne

Ciro Casapulla, responsable du développement des produits de construction, souligne que Lecce a toujours innové et que, dans le cas de l’électrification, cela implique un changement de paradigme : «  Nous avons revu la conception de ce modèle, en nous appuyant sur des technologies et des techniques de calcul de l’aérospatial. Tout d’abord, en allégeant le poids, en le retirant là où il n’était pas nécessaire, de manière raisonnée et calibrée pour augmenter les performances et préserver l’autonomie de la machine« .

La réduction du poids, également obtenue grâce à un équipement avant « en treillis ». Cette timonerie légère signifie que le poids est déplacé vers l’arrière et, par conséquent, une plus grande capacité de chargement et stabilité. Une autre innovation importante, empruntée aux grosses chargeuses sur pneus, des commandes électrohydrauliques qui, combinées à l’entraînement électrique, maximisent l’efficacité et la précision des mouvements.

Le nouveau modèle électrique a une autonomie de 3 à 6 heures selon le type d’application. La recharge peut se faire via la prise de courant domestique avec le chargeur embarqué standard de 230 V ou avec le chargeur rapide en option, qui peut recharger la batterie lithium-ion de 23 kWh de 20 % à 80 % en seulement 1 heure, soit la durée d’une pause déjeuner, permettant ainsi une utilisation continue tout au long de la journée de travail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

3 × 3 =