La construction métallique, l’alliée de la mobilité douce

160
construction métallique

La construction métallique présente de nombreux atouts pour la mobilité douce. En témoignent les nombreuses constructions de ce type. Présentation de quelques références.

L’entreprise Cabrol a réalisé cet passerelle vertigineuse dans la vallée de Canillo. © SCMF/CABROL

Une passerelle himalayenne de 603 m

Le Dig Tour 2024

Commençons par une construction métallique vertigineuse. Cabrol a en effet réalisé la passerelle himalayenne la plus longue d’Europe avec ses 603 m de long pour 1,2 m de large et 58 t de métal dans la vallée de Canillo en Andore. L’entreprise a travaillé de concert avec le bureau d’études Cabinet Eric, la société andorrane Desplom et l’entreprise VLM (Vertical Levage Montage) spécialisée dans les travaux d’accès difficile. La structure de cette passerelle est en acier galvanisé avec platelage au sol industriel type stepbloc. Et, une plateforme de saut à l’élastique a été ajoutée pour encore plus de sensations fortes !

C’est en Groupement que cet ouvrage métallique a été réalisé. SCMF/CABROL

Travail d’équipe pour cette construction métallique

Mais, Cabrol sait aussi réaliser des ouvrages plus classiques. L’entreprise a oeuvré notamment sur cette voie douce piétonne et cycles à la Têt à Prades dans les Pyrénées Orientales. C’est un groupement constitué de Guintoli pour le génie civil, de NGE pour les fondations, de Comero pour la serrurerie et de SCOP Cabrol pour la structure métallique la mise à la terre et les essais qui est intervenu. Cette passerelle mesure 117 m. Elle est constituée de deux poutres treillis sur trois appuis. Cabrol l’a fabriqué dans ses ateliers en 20 tronçons. Puis, le reste de l’ouvrage a été construit sur site grâce à un banc d’assemblage de 60 m de long permettant de réunir les 20 tronçons en 2 unités. Un sous-traitant spécialisé s’est chargé des soudures.

  • JCB 18Z
  • kobelco sk75

Et, il a été nécessaire de mobiliser d’importants moyens pour la mettre en place. En effet, deux grues de 230 et 350 t ont été positionnées de part et d’autre du cours d’eau pour le premier tronçon. Puis, elles se trouvaient côte à côte pour le second.

Le mariage du bois et du métal a été proposé par l’entreprise Socam pour ses deux ouvrages en montagne. ©SCMF/SOCAM

Mariage de matériaux pour ces ouvrages

La société iséroise Socam a proposé l’alliance du métal et du bois pour réaliser la Passerelle des Tennis à Chamonix. Cette ouvrage métallique en profilé PRS caisson a une portée de 21,45 m. Le projet comprenait la dépose de l’ancienne passerelle bois puis la mise en oeuvre de la nouvelle passerelle de 14 t. Un plancher mixte bois caillebotis polyester l’équipe et le garde corps est en cable inox avec main courante en bois.

Socam a également réalisé une passerelle suspendue en bois métal à Vallorcine en Haute-Savoie. Un ouvrage d’une portée de 24,60 m pour un poids de 3,5 t hors tirants Halfen et buton bois.

construction métallique
Parmi les nombreux ouvrages réalisés pour Paris 2024, cette passerelle de 1 800 t d’acier réalisée par Eiffage Métal. ©SCMF/EIFFAGE METAL

Les Jeux de Paris ont leur construction métallique

Autre exemple de construction métallique, le pont de L’Ile Saint-Denis. C’est Eiffage Métal qui a réalisé cet ouvrage qui sera ouvert à la circulation pour les Jeux de Paris 2024. Cette passerelle architecturale sans appui intermédiaire permettra l’accès aux piétons, cycles et bus. Elle mesure 140 m de long pour environ 20 m de large. Ce géant d’acier de 1 800 t a été préassemblé sur quai avant d’être acheminé sur le site définitif par ponton flottant. La pose de l’ouvrage a duré 8 h sous coupure de la circulation fluviale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

trois × un =