Percée chinoise sur Paris

679
blank
Jérémy Lheureux et Bruno Godefroy, Sani IDF devant la nouvelle SY18U de Sany lors de Batimat

Sous la coupe de Jean-François Gorron, comme directeur des opérations, Sani IDF émerge sur la place de Paris et sa région. Dernier arrivé, Jeremy Lheureux qui avec son collègue Bruno Godefroy, forment le team leader de la percée chinoise dans la capitale.

« Je reviens à mes premiers amours, la machine, après être passé par les systèmes de graissage. Mon objectif est le même, cest de transformer l’essai avec une marque montante. D’ailleurs, ça ne trompe pas sur la direction prise, le staff français ou au siège allemand de Sany Europe provient en partie de boutiques très connues« , explique Jérémy Lheureux, sur Batimat, son premier salon officiel pour Sani IDF.

Pour son deuxième exercice, Sani IDF approcherait la centaine de machines Sany vendues, ce qui prouve encore une fois que la nature à horreur du vide, là où il y a une place à prendre, elle se comble naturellement.

Le Dig Tour 2023

En plus des hommes, il y a aussi la motivation à vendre une gamme qui ne cesse de s’étoffer, avec l’apparition d’une mini-pelle de 1,8 t à zéro déport, la SY18U. Et tout prochainement, pour la Bauma, la SY19E une conventionnelle full électrique. Sans oublier le tout premier modèle de télescopique Sany, conçu et fabriqué pour les marchés européens et visible pour la première fois sur Batimat.

De son côté Sany France qui inaugure sa filiale compte un nouvel équipier en la personne de Christophe Chambaudie, en charge du sud de la France, en parallèle de Boris Lavicher qui aura désormais le Nord comme territoire de jeu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

15 + 13 =