Sète, beau port d’ancrage pour LocAtp

371
Damien Alquier, LocAtp, heureux participant du Dig Tour de Montpellier au milieu de ses machines.

Encore un loueur de plus à être séduit par le concept de l’événement local du Dig Tour. LocAtp date de 2021 et Damien Alquier son fondateur s’assure de mettre tous atouts de son côté. Outre une connaissance fine du marché sur Sète et sa région, la location avec chauffeurs si besoin, un choix d’engins compacts pour travaux urbains, il sait qu’être présent au Dig Tour sera également une belle carte de visite.  

Le Dig Tour 2024

« Je suis un pur produit du métier, lance Damien Alquier, gérant de LocAtp, ce qui m’a motivé pour voler de mes propres ailes avec mes propres machines. » Une volonté implacable qui a donné naissance en avril 2021 à LocAtp, entreprise de location d’engins avec ou sans chauffeur installée sur Sète (34), qui couvre l’Occitanie principalement. Un marché local et des acteurs que le chef d’entreprise connaît très bien pour y avoir évolué depuis toujours. 

Le choix de la compacité

Alors quand se présente l’opportunité du Dig Tour de Montpellier, le gérant de Loca TP ne rate pas une aussi belle occasion d’aller rencontrer ses clients et faire découvrir ses services et matériels. « Nous sommes venus avec 3 de nos machines que nous proposons à la location », poursuit Damien Alquier.

JCB 18Z

Autour de son stand, LocAtp a fait briller une 15 t à pneus, une 17 t à chenilles et une 38 t, toutes équipées de godets tilts, et dont le point commun est la compacité, un choix qui correspond à la demande de nombreux chantiers urbains : « Actuellement, les travaux se concentrent sur la ligne 5 du tram de Montpellier. Nous mettons ainsi à la disposition des entreprises les machines adaptées grâce leur rayon court arrière », souligne-t-il.  

Se différencier par la marque… 

Avec 3 ans d’existence, la jeune entreprise gère un parc de 10 pelles, de 15 à 50 tonnes, principalement des Volvo. « La plupart des loueurs avec chauffeur ont des pelles à pneus Mecalac de 12 tCe sont des machines polyvalentes, toujours bien occupées. Alors quand il faut faire d’autres types de travaux ou en soutien ponctuel sur chantiers, nous pouvons jouer la carte de la différenciation avec des marques premiums offrant des grosses capacités de travail. Quitte à moins louer, c’est le risque, au moins, nous ne sommes pas en concurrence directe », reprend le chef d’entreprise. 

Pour le reste, et pour pouvoir répondre à d’autres demandes, l’entreprise s’appuie sur des accords-cadres qu’il a mis en place avec plusieurs loueurs régionaux comme BM Rent pour Caterpillar, Nova Location pour Sany et Flexiloc pour Volvo. « Nous avons aujourd’hui développer un bon vivier de clientèle, ce qui nous amène à compléter notre offre par de la sous-location chez nos confrères, notamment pour des engons spécifiques comme du tombereau et du bull, avoue le gérant. Mais au moins comme ça, nous répondons toujours présents face aux demandes de nos clients. » 

Et justement, c’est toujours dans cette optique, que LocAtp a aussi la capacité de proposer ses machines avec chauffeurs. « Nous avons 8 chauffeurs aujourd’hui, c’est une force et une grosse valeur ajoutée par rapport aux autres loueurs sur la région », assure le gérant. 

… et par les outils 

Un autre atout sur lequel le loueur pourra compter, ce sont les équipements spécifiques. « Je suis issu du domaine de l’hydraulique, j’ai une belle connaissance des accessoires, spécialement ceux qui sont moins connus et qui sont d’ailleurs exposés sur notre stand du Dig Tour », rappelle encore Damien Alquier. Des fraises à chaînes Kemroc, des plaques de compactage MTS, des fraises Witeck, des pinces et broyeurs de démolition NPK, ou des godets cribleurs…

Ces accessoires très spécifiques sont encore une façon de se démarquer, « en plus de faire tourner les pelles, en les équipant à la demande d’outils pour des applications très différentes. D’ailleurs, pour les fraises hydrauliques, la géologie de notre région favorise leur utilisation », souligne-t-il. 

LocAtp a aussi su tisser des relations avec pas mal de groupes nationaux, lui assurant une belle notoriété, même si les délais de paiements de ces gros intervenants sont souvent bien trop longs par rapport à la taille de sa boîte. « C’est la règle du jeu pour s’installer et décrocher de gros marchés et pouvoir investir et développer le parc. J’ai même investi dans une pelle 50 tonnes, ce qui a fait beaucoup parler dans la région. Elle n’est pas forcément à 100 % en exploitation, mais le but reste toujours d’être différent. Je joue le jeu sur la gamme lourde car j’estime qu’il faut aussi stimuler la demande. Alors même s’il y a quelques creux, le bilan est plutôt bon », estime le dirigeant. 

V. Velez 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

12 + onze =