Le chenillard des montagnes, rien de mieux pour grimper aux arbres

413

En bonne position sur le stand Isermat à Mountain Planet, le Carrier Yanmar C50R-5A de 3,8 t de capacité de charge est l’engin presque idéal pour translater en pente. Comme on est aux pieds des Alpes, il en faut pas moins.

Le Dig Tour 2024

Les tombereaux sur chenilles de cette classe de tonnage représente toujours une niche mais sont un choix judicieux sur terrains meubles et boueux jusqu’à des zones naturelles difficilement accessibles. Là où des engins plus conventionnels risquent de se planter. D’autant que le train de chenilles à plat est la solution la plus efficiente pour transmettre toute la puissance au sol.

Yanmar propose deux versions de son Carrier C50R-5A, en benne standard à basculement ou à benne pivotante sur 180°. « Il faut savoir que la législation interdit l’accès aux pistes de plus de 20% de dénivelée aux véhicules et poids lourds. Sur certaines carrières, il est donc préconiser d’utiliser ce type de chenillards pour approvisionner les engins en carburant avec une citerne ou des bidons d’huiles. Le cas échéant acheminer les explosifs avant minage« , explique David Berthoud en charge du Sud-Est et le Centre de la France pour Yanmar CE. On ne retrouve également en stations de ski.

  • JCB 18Z
  • kobelco sk75

Vous reconnaissez les manettes ? ça s’opère en translation comme une mini pelle

Le Yanmar C50R-5A offre une capacité de charge de 3 800 kg de matériaux. Avec une longueur totale de 4,54 mètres, il peut même pivoter à 360 ° en seulement sept secondes, il est donc maniable et productif. Son angle de basculement est de 65 °.

Il est équipé d’un moteur Yanmar de 112 ch

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-neuf − sept =