Agilis remet aux normes le pont 10 d’Orly

93
Agilis

Les équipes d’Agilis ont été sollicitées par le Groupe ADP pour remettre aux normes le pont 10 de l’aéroport d’Orly. Il s’agissait de rénover les garde-corps et les structures en béton pour répondre à la nouvelle réglementation et assurer la sécurité.

démo MB

À l’origine, l’opération devait se dérouler sur six mois pour travailler d’un côté puis de l’autre. Mais, en raison du fort impact sur le trafic, ADP a appelé Agilis en renfort. Ainsi, avec plus de moyens et une nouvelle organisation du chantier, les équipes ont travaillé sur les deux rives de l’ouvrage et ainsi achevé le chantier en quatre mois. Le 13 juillet ADP a réceptionné l’ouvrage prêt à temps pour les grands départs en vacances.

Le pont-autoroute numéro 10 d’une longueur de 170 m date de 1958. Il s’agit du premier pont en béton précontraint courbé en France. Avec ce matériau composite des tensions opposées ont été introduites préalablement à celle qu’il devaient subir une fois mis en oeuvre. L’objectif de ce chantier était donc de le conformer à la nouvelle réglementation et d’assurer la sécurité des usagers.

Un an d’études préalables

Pour le pas fragiliser l’ouvrage, le Groupe ADP en lien avec les équipes d’Agilis ont développé une solution de longrines non-ancrées. Après un an d’études de faisabilité, de note de calculs et de simulation numérique, les équipes ont trouvé et mis au point la solution in-situ.

Pour garantir la tenue de cette longrine il a fallu ajouter un profilé métallique inox. Ce dernier assure un report de charge adapté aux câbles de précontraintes du pont. Cette solution a impacté la méthodologie des travaux. Il a été nécessaire d’adapter des solutions et outils notamment pour l’acheminement des fournitures.

Agilis, une entreprise multimétiers

« La présence des câbles de précontraintes longitudinaux et transversaux, notamment dans les rives du tablier a été la principale contrainte technique du chantier. Et ce, d’autant plus qu’il était interdit de percer l’ouvrage ou de toucher à la structure existante pour la durée totale des travaux. » explique Ivan Prochazka, directeur de l’agence Agilis Airport. « Il a fallut développer avec le Groupe ADP, un système de fixation du nouveau dispositif non ancré dans l’ouvrage ».

Ainsi, les équipes d’Agilis après avoir réalisé 900 ml de balisage lourd pour sécuriser le chantier ont réalisé deux longrines en béton. Sur ces dernières, elles ont posé des barrières métalliques thermolaquées pour les raccordements en amont et en aval de l’ouvrage. Une fois la signalisation horizontale et verticale réalisée, l’ouvrage a pu être ouvert.

Ce chantier reflète les savoir-faire métiers des équipes d’Agilis dans les équipements de la route. « C’était un projet très enrichissant pour nous. Toutes les compétences des équipes ont servi sur différentes tâches. Il s’agit d’un chantier multimétiers par excellence. Ce défi est une réussite, surtout dans les délais impartis » se réjouit Etienne Bonhommeau, conducteur de travaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 − trois =