Bauxite Excavation

168
Pelle Hyundai HX300 extraction minière beauxite
Cette Hyundai HX300 est équipée d’un godet de 1,7 m3 avec renforts latéraux, lame semi-delta et 5 dents pointes Feurst garantissant un bon taux de pénétration dans ce matériau dur et compact. Il n’est aussi pas forcément trop large (1,5 m), toujours de façon à renforcer cette notion de pénétration et défragmentation du matériau.

Située dans le parc naturel du Haut-Languedoc, la mine de l’Arboussas à Bédarieux du groupe familial Garrot Chaillac produit de la Bauxite à destination des cimenteries. C’est là qu’une pelle Hyundai HX300L avec son godet aux pointes fines (Feurst) entre en scène

On ne s’inscrit surtout pas dans une logique de grosse production. Mais bien dans un objectif d’extraction qualitative avec un tri visuel des matériaux à chaque chargement. C’est l’opérateur de la pelle, qui par son expérience, va sélectionner les meilleurs blocs de bauxite. Et ceci, en fonction de sa couleur et leur pureté ”, explique Elise Bouchet, ingénieur géologue, responsable d’exploitation de ce site qui produit 60 000 t/an.

Et dans le choix de cette nouvelle pelle de 30 t, ont été retenus les critères de précision et de souplesse dans les mouvements de l’équipement. Toujours pour une question de tri efficace des matériaux. De même, la robustesse générale de l’engin a été examinée sous toutes les coutures. Histoire de s’assurer qu’elle saura bien résister aux conditions réelles d’une mine. Autre aspect du deal, la protection du chauffeur. Celle ci dispose donc d’une cabine renforcée par des grilles et a été pressurisée. Pour encore davantage de sécurité, elle dispose d’une vision sur l’extérieur à 360° avec le Hyundai “3D bird’s-eye view” qui donne le choix entre 9 vues différentes. Ce dernier avertit l’opérateur si des personnes ou des objets entrent dans la plage de fonctionnement de la machine.

Nous utilisons deux pelles d’à peu près le même tonnage, de 30 à 35 t. Ceci de façon à exploiter à bon escient les veines de bauxite sur des profondeurs plus ou moins importantes. Ces machines chargent un seul tombereau articulé de 30 t. Il déstocke le matériau brut au pied du concasseur mobile. Au final, nous arrivons à sortir un 0/50, mis en stock final pour chargement des clients”, ajoute la responsable d’exploitation. Avec cette nouvelle marque entrante, l’exploitation va ainsi pouvoir se faire rapidement une opinion sur ses réelles capacités après une étude théorique poussée. Même si elle ne laisse pas une grande place à la surprise. En effet, le groupe minier Garrot Chaillac n’en est pas à son coup d’essai, elle utilise déjà 17 pelles Hyundai pour sa mine d’or en Guyane.

Encore un reportage des journalistes « terrain » de la rédaction de TP Aménagements. À lire en intégral pour seulement 49 €/an sur https://tp-amenagements.fr/magazines/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

huit − huit =