Construction de la SDEP de Champigny-sur-Marne: un projet NGE

78
construction de la SDPE champigny sur marne NGE

NGE, mandataire d’un groupement de quatre de ses filiales a remporté la construction de la SDEP de Champigny-sur-Marne (Station de dépollution des Eaux Pluviales). Un chantier au fort enjeux environnemental. En effet, il permettra la baignade sur les bords de Seine et de Marne à l’horizon des JO 2024.

blank

Ce chantier de la SDPE de Champigny-sur-Marne est ambitieux. Il combine plusieurs techniques : parois moulées, microtunneliers, génie civil, traitement des eaux. NGE s’appuie donc sur le savoir faire de ses quatre filiales que sont NGE Génie Civil, mandataire, Guitoli pour la partie terrassement et VRD, EHTP pour les réseaux et canalisations et SOC pour les équipements hydrauliques et les travaux d’assainissement de l’eau. De plus, Soletanches pour les fondations, Bessac pour les micro-tunneliers, Sources et Satelec en qualité d’équipementiers les accompagneront sur ce projet.

La SDPE de Champigny-sur-Marne vient répondre à deux enjeux. Le premier, c’est d’éviter les inondations en récoltant les eaux de pluie. Et le second, de préserver l’environnement en les dépolluant avant leur rejet dans le milieu naturel. « Avec cette station de dépollution, le Département poursuit son objectif de préserver et redévelopper la biodiversité. L’amélioration de la qualité de l’eau permettra le retour à la baignade dans la rivière, à l’horizon 2024. Cette nouvelle station de dépollution des eaux constitue un investissement majeur en faveur de l’environnement et de la Marne, patrimoine inestimable du Val-de-Marne. » explique Christian Favier, président du conseil départemental du Val de Marne.

LE DIG TOUR

Le bassin bi-lobe d’une capacité de 8 000 m3

Le chantier

Pour la construction de la SDEP, trois ouvrages sont en cours. Ils permettront d’acheminer, de stocker puis de traiter les eaux pluviales. Aussi, la station sera composée d’un bassin enterré en forme de bi-lobe. Elle permettra le stockage de 8 000 m3 d’eau et l’accueil des équipements de pompage et de traitement. Par ailleurs, une prise d’eau sur la place du marché permettra de récupérer les eaux pluviales puis de les acheminer via un collecteur en diamètre 1800 jusqu’à la station de dépollution. Pour cet étape, un premier tir de micro-tunnelier sera nécessaire. Une seconde prise d’eau sera en place rue de la Plage. Sa construction nécessitera d’importants travaux préparatoires de dévoiement de réseaux. Et, pour cette opération, trois tirs de micro-tunneliers sont prévus vers la station et un autre vers la Marne. En surface, seuls les locaux techniques seront apparents.

Ce chantier nécessite donc de multiples compétences. « La SDEP est un chantier emblématique pour la région. C’est une belle référence en génie civil hydraulique qui montre le savoir-faire de nos équipes et la force du Multimétiers NGE. Encore un nouveau défi à relever pour le Groupe dans le cadre des Jeux Olympiques 2024. » 

Les chiffres clés du chantier de la SDEP de Champigny-sur-Marne

  • 41 mois de travaux
  • 3 financeurs pour 42,3 M€ de travaux
  • 2 prises d’eau
  • Un bassin de stockage bi-lobe de 8 000 m3 et 1 600 m2 de surface et 20 m de profondeur
  • Surface de collecte des eaux pluviales 1 940 ha
  • 5 tirs de micro-tunneliers
  • 35 000 m3 de terres excavées
  • 15 000 m3 de béton
  • 1 600 tonnes d’acier

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

onze + 12 =