Servisa et Indeco font cause commune à Berlin

47
Servisa Indeco
Servisa et Indeco main de la main à Berlin pour la démolition du siège de la Deutsche Post en un temps record

Ce n’est pas 1989 quand le mur de Berlin est tombé. Mais c’est aujourd’hui pour la démolition prestigieuse de la Deutsche Post de Berlin. Un bâtiment historique aux murs épais que les outils Indeco ont pu faire main basse.

Ce chantier géré par Servisa, la plus grande entreprise de démolition de la région de Berlin-Brandebourg nécessite de gros moyens pour mettre à terre un bâtiment historique réalisé en béton dur (résistance supérieure à 45 MPa). Et renforcée d’armatures de 50 et 80 millimètres.

Plusieurs outils interviennent sur ce projet en fonction des phases de démolition. En premier lieu un marteau brise-roche HP 5000 d’Indeco, considéré comme le plus productif sur le marché dans sa catégorie.

tyrelease Euromaster


blank

Parallèlement, une cisaille multifonctionnelle IMP 25 Combi Indeco s’est avérée efficace, notamment grâce à l’interchangeabilité de ses mâchoires, adaptés en fonction du travail à effectuer.

.
blankblank

Préparation en place

Le broyeur IRP 18 X d’Indeco a permis de préparer au sol plus de 3000 m3 de bétons démolis produits lors de la démolition. Ce dernier outil a également assuré une forte productivité, disposant d’un système hydraulique équipé d’une « valve de régénération » qui permet à la mâchoire mobile de se fermer plus rapidement. De sorte que la force disponible s’applique au moment du concassage du matériau.


blank

Pour la réalisation de ce chantier, la pince multi grab IMG 2800 D de Indeco a assuré une précision maximale dans la manipulation des différents matériaux.


blank

blank

Interview de l’entreprise Servisa

Depuis 1971, Servisa est une entreprise familiale et son directeur général Sascha Hellwig, évoque ce chantier de démolition d’un bâtiment de 8 étages. 

Comment Servisa a-t-elle vu le jour ?

« Nous avons commencé en tant qu’entreprise de démolition, mais aujourd’hui, nous nous occupons également du terrassement, du tri et du recyclage des matériaux démolis. Notre qualification sur le recyclage nous autorise à traiter des déchets pour le compte de tiers. En cela, nous assurons in service global en logistique, traitement et élimination des déchets pour les entreprises de construction ».

Comment pensez-vous que votre secteur évolue ?

« Je pense qu’un jour ou l’autre les entreprises de démolition deviendront des sous-traitants des recycleurs. Du fait de la logistique complexe des déchets vers les décharges. C’est pourquoi nous avons décidé d’investir dans ce sens. Dans la région de Berlin, il est facile de transporter mais pas évident de trouver un exécutoire pour de gros volumes. Comme dernièrement 800 000 t à évacuer en décharge. À l’avenir, il ne s’agira probablement plus seulement de transport par la route, mais aussi de trains, de barges fluviales et de navires. Dans ce secteur, il faut rester inventif et s’adapter à l’évolution et l’interprétation des lois et règlements concernant les déchets et leur traitement« .

 » Nous devons faire face à des structures datant des années 7080, contenant de l’amiante. C’est pourquoi une pelle équipée d’un gros marteau BRH ne suffit plus pour faire de la démolition. L’important est d’anticiper sur les technique de démantèlement. Je pense que cet aspect n’est pas suffisamment pris en considération par les autres entreprises du secteur ».

Combien de machines avez-vous dans votre parc et pourquoi êtes-vous devenu un client d’Indeco ?

« Notre parc se compose de 23 pelles excavatrices, 20 camions et 100 autres engins et équipements. Lorsque nous avons décidé d’acheter un nouvel outil de démolition, nous avons étudié le marché et essayé Indeco. Et il n’y pas photos, nous nous connaissons et il est important que nos salariés entretiennent de bonnes relations avec leurs fournisseurs d’équipements. Après nous avons apprécié l’approche complète d’Indeco. C’est-à-dire le concept « multitools » de la cisaille en étant impliqués dans le tri des matériaux sur chantier. Je peux dire que notre expérience avec Indeco a été jusqu’à présent très positive  ».

Berlin connaît une période de forte expansion au niveau construction. Sur combien de chantiers travaillez-vous en ce moment ?

« Nous avons beaucoup de chantiers en cours. Des grands ensembles pour des bureaux et des centres commerciaux. Notamment en centre-ville, comme l’Alexander Platz où six gratte-ciel s’élèveront dans les prochaines années. Nous démolissons et préparons le site, en prenant en compte l’évacuation des fondations existante. Nous nous occupons également du projet de l’East Side Gallery, près du vieux mur, où nous traitons deux chantiers ».

Combien employez-vous de personnes ?

« Nous avons environ 150 personnes. Avant la pandémie de Covid-19, nous étions proches de 200. Nous avons réussi à recruter de la main-d’œuvre de l’ex-Allemagne de l’Est et de l’Europe du Sud-Est, plus disposée à effectuer un travail exigeant. Même d’un point de vue physique, comme c’est le cas sur un chantier de démolition. Il est plus difficile de trouver des personnes capables de gérer les différentes phases du travail. Cela s’explique par une forte concurrence sur des profils techniques qualifiés  ».

Comment formez-vous le personnel ?

« Nous misons une population jeune car très motivée. Et nous souhaitons que ces jeunes aient un certain degré d’autonomie, c’est-à-dire qu’ils contribuent au travail de manière active, formant une organisation moins rigide et plus efficace. En résumé pouvoir pouvoir donner le meilleur d’eux-mêmes avec une contribution concrète au travail de tous. Et comme notre travail est exigeant, l’enthousiasme est un aspect qu’il faut toujours garder à l’esprit afin d’améliorer la productivité et de réussir à créer un véritable lien avec l’entreprise ».

Pensez-vous que dans le contexte général du développement de vos activités, la collaboration avec Indeco puisse se poursuivre ?

« Si nous voulons évoluer, nous devons choisir entre un ou deux partenaires pour les machines et les équipements. Nous nous sommes rendus compte qu’Indeco va dans la bonne direction pour assurer une assistance technique de première ordre. Et je suis convaincu qu’un partenariat entre nous serait gagnant à tous points de vue ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

cinq × 4 =