Le gladiateur du levage

217
Transconvoi Pennequin Dijon2
La grue Sennebogen avec David aux commandes soutient en l'air un rideau de protection en caoutchouc afin de protéger le bâtiment juste à côté. Une opération délicate qui demande précision et concentration

David est un solitaire. Il trimballe à longueur d’années engins et concasseurs avec son convoi exceptionnel. Et depuis un an, il est passé aux commandes d’une grue Sennebogen 673E de 70 t. La belle et grosse mécanique, c’est une passion qui se transmet de génération en génération chez les Bredillet.

  • YANMAR JANVIER 22 TPA
  • INDECO TPA SEPT

La grue verte de David est actuellement en poste dans la banlieue de Dijon, sur un chantier de démolition pas comme les autres.  » Pennequin doit descendre un HLM au beau milieu d’un ensemble d’habitations neuves. C’est pas forcément le bon ordre chronologique en construction mais c’est comme cela. Alors, avec ma Sennebogen, ma mission est de protéger les alentours des risques de projections de morceaux de béton quand la pelle attaque la structure. Je soutiens un tapis en caoutchouc de près de 2 t qui fait 10 m de haut et 5 m de large« , détaille David.

Quand on échange avec David, on sent tout de suite qu’il est à l’aise avec ce type de gros engins. Comme pour son convoi exceptionnel où il a voulu le meilleur, il a aussi acquis le top en levage lourd. C’est lui le boss. Il est seul aux commandes pour opérer en manutention lourde industrielle ou sur chantiers. Encore plus quand ses interventions sont aussi spécifiques ou délicates que cette démolition.  » Cela demande concentration et précision. Maintenir en l’air et bien droit un tapis d’une telle surface, c’est un coup de main à prendre. Il a facilement tendance à partir en vrille dès qu’il y a un peu trop de vent« , ajoute le passionné.

jcb elec 700x100

Sa grue lui facilite aussi la tâche car l’engin fait dans l’ultra perfection. Tant au niveau de ses capacités et de la sécurité présente que de ses différentes possibilités d’opérer. En pied de flèche rétractée on est à 70 t de charge. Et elle peut grimper jusqu’à 36 m. Côté sécurité, c’est un engin de levage contrôlé de partout au niveau abaque de charge. En plus son châssis chenillé et ses 4 contrepoids lui garantissent une grande stabilité. Enfin, son bras télescopique offre un levage en douceur sans à-coups. Appréciable quand on doit positionner précisément au droit du grand bras de la pelle de Pennequin, une DM50, une telle surface à une hauteur d’une dizaine de de mètres en l’air.

Toujours vers le haut

Même si la cabine est inclinable, le regard de David, c’est toujours vers le ciel qu’il le dirige. C’est d’ailleurs la particularité de ce métier de grutier levageur. Ne pas avoir le torticolis ! Brève de plaisanterie, la deuxième tâche de la grue Sennebogen 673E est de supporter des plaques de béton qui servent de parement sur plusieurs façades de ce bâtiment. Elles sont élinguées une par une et soutenues par la grue quand la pelle vient les grignoter.  » Pas d’autres solutions, quand vous avez une autre façade en face à moins de 6 m. Toutes les précautions doivent être prises pour éviter l’incident. Sauf peut-être un peu de poussières ! », témoigne David, assez stupéfait par cette situation atypique.

C’est d’ailleurs le type de missions qui se renouvellent, comme dernièrement pour Cardem toujours sur Dijon pour la déconstruction d’une usine automobile. Et là la pelle de démolition à « protéger » était une Liebherr 974 de 110 t. « On a l’avantage d’être très flexible avec une grue de levage, par rapport un échafaudage de façade ou même une grue à tour. J’ai juste à replier le bras télescopique et quitter les lieux en cas d’imprévus ou de repositionnement« , assure le chef de cabine de la Sennebogen.

La passion

Pourquoi ce modèle ? David est assez catégorique sur ses choix. Il l’a pu la voir sur une exposition. Et a été immédiatement convaincu par cette configuration chenilles et bras télescopique. Si bien qu’il l’a acheté tout de suite après.

TP Aménagements avait déjà rencontré David Bredillet en 2019 quand il décide de créer Transconvoi. Il nous avait expliqué à l’époque vouer une passion pour le transport exceptionnel mais aussi pour le levage. Alors il a lié les deux, il peut transporter sa grue Sennebogen sans difficulté avec sa Nooteboom 5 essieux extensible de 4 m avec un bissel 3 essieux. Même si ce modèle de grue sur chenilles est prévu pour être facilement démontable au niveau de ses contrepoids.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-sept − quinze =