Les butons Groundforce Shorco sur un chantier ferroviaire

Les butons Groundforce Shorco sur un chantier ferroviaire Luton
Les butons Groundforce Shorco sur un chantier ferroviaire à Luton (GB)

C’est un chantier de génie civil ambitieux qui se tient en ce moment même au Royaume-Uni. Le projet Luton DART vise à remplacer les navettes en bus qui relient l’aéroport de Londres Luton à la gare par une voie ferrée. Les nouveaux butons hydrauliques Groundforce Shorco permettent de mener à bien ce chantier complexe.

La majorité des travaux est sous-terrain avec un sol complexe. Le contrat d’environ 1,4 M d’euros (1,2 M£) de Groundforce Shorco porte sur l’étayage de quatre lieux différents : les piles d’un viaduc ; une tranchée ouverte ; une tranchée couverte ; et Central Station, terminus souterrain et zone de maintenance au sein de l’aéroport.

140 butons Groundforce

Du fait des mauvaises conditions du sol, les excavations ont besoin d’étayages solides. Aussi, le soutènement comprend neuf zones, chacune mesurant de 50 à 100 m de longueur. Au total, Groundforce fournira environ 140 butons pour soutenir des excavations mesurant entre 11 et 21 m de large.

Des conditions de travail difficiles

« Le sol est composé d’un mélange de craie et d’argile siliceuse disposé en barres et en poches complexes » explique Daniel Hobson, chef de section du maître d’œuvre Volker Fitzpatrick / Kier Joint-Venture. Il est difficile de travailler avec la craie, notamment, car elle a tendance à se transformer en boue en cas d’humidité. « C’est bizarre. Au niveau de certains trous de forage, impossible d’extraire des carottes. Avec l’humidité, on dirait du dentifrice », décrit Daniel. « Sans parler de la complexité du travail. On doit creuser vers le bas, vers le haut, en tranchée couverte, et aussi construire un viaduc de 50 mètres ».

La nécessité de diviser les butons

L’un des éléments les plus exigeants est la zone de maintenance de Central Station. Pour éviter une excavation ouverte l’entreprise a installé une dalle de couverture au-dessus des installations souterraines avant de commencer l’excavation. « Nous avons préparé le sol. Ensuite, nous avons étalé à la machine une couche superficielle de béton de propreté. Enfin, nous avons appliqué un joint en cire et un agent anti-adhérent avant d’installer simultanément la dalle et la poutre de couronnement ». L’excavation à alors commencé à une extrémité de la structure. Elle a ensuite progressé le long d’une séquence de paliers horizontaux et verticaux creusés sous la dalle.

Cette excavation nécessitait un support latéral à une profondeur d’environ 4,5 m. Cependant, avec la dalle de couverture déjà en place, les butons ne pouvaient tout simplement pas être posés dans l’excavation de la manière habituelle. La création de deux trémies dans la dalle a permis la pose de l’équipement et l’extraction des matériaux creusés. « Les butons de la zone de maintenance de Central Station ont dû être divisés en sections de 4 m de long. Cela a permis de les descendre à travers les ouvertures de la dalle », explique Andy Simms, directeur grands projets chez Groundforce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

deux + neuf =