Silence ! Chantier de démolition en cours

233
Chantier de démolition

Si en règle générale un chantier de démolition est assez bruyant, il y a des cas, où il est nécessaire de se faire discret. C’est le cas pour Charier qui intervient sur une démolition au CHU d’Angers. Il faut démolir des murs pouvant atteindre 1,70 m d’épaisseur, le tout en faisant le moins de bruit possible et en se faisant très discret.

Topcon Black Friday TPA

C’est l’ancien centre de lutte contre le cancer que Charier doit détruire. Le bâtiment, construit dans les années 60 était vétuste et le centre a donc été transféré. Les équipes de Charier ont donc pour mission de démolir ce bâtiment de six étages.

Démolition de blockhaus

Les salles d’imagerie médicale requièrent une construction particulière pour protéger l’environnement des rayons X. Aussi, les murs en béton peuvent atteindre 1,70 m d’épaisseur, comme un blockhaus. Pour ce faire Charier utilise donc sa pelle de démolition R960, assez puissante pour venir à bout de ce bâtiment. Le Groupe a acquis cette pelle de 105 tonnes en novembre 2019. Equipée d’un bras UHD, elle peut travailler jusqu’à 32 m de hauteur. Mais en outre, elle a une capacité de 3,5 t en bout de flèche UHD en H/2 Maxi.

KUBOTA PAYSALIA 700X100

Mais, avant même de commencer le chantier de démolition, il a fallu procéder à une phase de génie civil. En effet, la voirie se trouvait à quelques mètres seulement au dessus du chantier. Et, elle est en appuie sur ce bâtiment à démolir tout comme une partie du CHU. Le bureau d’études de Charier Grands Travaux a donc procédé au dimentionnement des infrastructures de soutien nécéssaires.

Concrètement, il a été nécessaire de vérifier la stabilité des murs existants pour ensuite décider de les épaissir pour en faire des murs poids. Il a fallu aussi réaliser des bèches d’ancrages en pied pour améliorer la stabilité. Le bureau d’études a également dimensionné les butons provisoires et les étais. Il a aussi vérifié la stabilité des planchers existants pour permettre la circulation des engins de chantiers. Et enfin, il a procédé au phasage de la déconstruction.

Se faire petit sur un chantier de démolition

Outre les défis techniques, les équipes avaient un autre défi de tailler à relever : réaliser un gros chantier de démolition en étant le plus petit possible. En effet, il fallait essayer de perturber au minimum le fonctionnement de l’hôpital mais aussi les patients et riverains. Les blocs opératoires et le centre ophtalmologiques à proximité nécessitaient de réduire au maximum les poussières, le bruit et les vibrations.

Pour ce faire, les équipes ont installé des écrans acoustiques, des murs de paille, des pare poussières, un système de brumisation ultra performant et n’utilise pas de BRH.

D’une durée de 8 mois, le chantier doit s’achever en novembre 2021. Au total 15 000 tonnes de béton seront broyées et évacuées vers une filière de recyclage pour leur réemploi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

7 + 7 =