Unibéton fournit un béton intégrant des granulats recyclés de la déconstruction

Unibéton fournit un béton intégrant des granulats recyclés de la déconstruction
Unibéton a fourni 350 m3 de béton intégrant 69 tonnes de gravillons recyclés, pour le chantier de l’immeuble démonstrateur Le Onze, à Chartres.

L’immeuble démonstrateur le Onze, construit à Chartes, s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire. Ce projet, porté par la FIB et le CERIB, exigeait des formulations de bétons spécifiques avec l’incorporation dans le béton de granulats issus de la déconstruction de Chartres Métropole. Unibéton a donc fourni 350 m3 de béton intégrant 69 tonnes de gravillons recyclés.

« Le challenge pour réaliser ce type de béton consiste à pallier l’absorption en eau plus élevée du granulat recyclé que dans le cas d’un granulat naturel. Cela implique donc l’élaboration d’une formulation avec une adjuvantation adaptée » confie Philippe Le Boucher, responsable technique régional Unibéton Ile-de-France et coordinateur technique pour le béton sur le projet Le Onze. « En effet, lors de la déconstruction d’un bâtiment, un criblage sépare les différents matériaux. Cependant, il persiste une légère pâte cimentaire autour du granulat. Elle occasionne une absorption plus élevée. Il faut donc adapter la formulation pour obtenir des performances similaires à un béton composé de granulats naturels. »

Essais en laboratoire

En janvier 2019, Unibéton a ainsi réalisé des essais de formulation en laboratoire, puis en centrale à compter de mars. Quatre formulations ont été développées pour quatre applications distinctes : les dalles, le plancher, les voiles et les fondations.
Puis, de mars à fin mai, Unibéton a produit et livré 350 m3 de béton sur le chantier du bâtiment Le Onze, pour être coulés sur place. Cette production de BPE, conforme à la norme EN 206/CN, intégrait 69 tonnes de gravillons recyclés fournis par GRANUDEM2.

Unibéton fournit un béton intégrant des granulats recyclés de la déconstruction
Des courbes granulométriques ont été réalisées sur toute la durée du chantier.

Un chantier suivi de près par Unibéton

Pendant toute la durée du coulage, des essais de consistance sur chantier (et en amont sur centrale) ont été effectués. Tous étaient conformes à la classe de consistance S4. Les courbes de granulométries ont été vérifiées avec minutie et rigueur, au regard du caractère expérimental de cette réalisation. De même, des tests sur les performances mécaniques réalisés à 28 jours confirment une résistante équivalente à un béton conçu à partir de granulats naturels.

Vers de nouveaux challenges

Compte tenu des bons résultats obtenus sur ce chantier test innovant, Unibéton annonce pouvoir incorporer 30% de recyclés sur une prochaine réalisation, suivant la norme EN 206/CN. Elle souhaite ainsi poursuivre sa démarche technique innovante vers les recommandations RECYBETON.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quatre − deux =