2019 : les matériels en folie

80
Ventes de matériels TP en 2019 COnstructeurs SEIMAT FICIME EVOLIS
Les ventes de matériels TP ont continué de progresser en 2019. A la surprise générale jusqu'à la fin de l'année

Les compteurs ont explosé en 2019 pour les constructeurs. Ils n’imaginaient pas voir leurs ventes continuer de grimper aux arbres jusqu’à la fin de l’année. Les mini-pelles décrochent encore la timbale et devraient battre le record de 2007 à plus de 12 000 unités

KRAMP CONSTRUCTION

Selon le Seimat, la grande famille des engins de terrassement devrait se rapprocher des 5 500 ventes alors que l’exercice 2018 avait déjà placé la barre assez haute à 5 150 machines commercialisées. Tous les segments connaissent une hausse plus ou moins forte. Les pelles sur chenilles de plus de 12 t gagnent 5 points à 2 500 unités.

Tout comme les chargeuses sur pneus de production, celles destinées à la reprise et au chargement des camions clients. Les tombereaux articulés qui avaient connu un bel exercice 2018 à 280 unités, franchissent la barre symbolique des 300 unités cette année, un très bon signal pour les mono spécialiste du produit.

blank

Sur les marchés à plus petit volume, on note la progression des ventes des bouteurs sur chenilles. Les constructeurs continuent de tirer profit d’une bonne activité générale dans les TP avec des chantiers autoroutiers. Un marché qui n’a pas l’air d’ailleurs selon la FNTP de vouloir décrocher en 2020. La visibilité des entreprises sur leur carnet de commandes semble bonne sur le 1er trimestre.

Record battu

Les compacts continuent leur percée sur le marché. Ils connaissent une augmentation de leurs ventes comprise entre 4 et 5 % sur 2019. Les mini-pelles en premier lieu qui avaient déjà atteint à fin octobre 8 116 unités. Les spécialistes estiment sans vouloir exagérer que ce marché va franchir les 12 000 unités en 2019 et même 13 000 si on intègre les pelles de 8 t, le créneau fort des midi-pelles. Le record de 2007 devrait ainsi être battu ! Les loueurs généralistes ont encore tiré le marché vers le haut, profitant de la dernière année du dispositif de sur-amortissement. 

Ensuite, les autres grands secteurs ont également été à la fête : les routiers avec le compactage ; la manutention avec les chariots télescopique dont les ventes devraient frôler les 10 000 unités (agricole et BTP-Industrie). A noter, le bon score des grues mobiles portées en France par un usage qui ne se dément toujours pas, culture du levage oblige.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

3 × deux =