Avec Hinowa, JLG amorce sa diversification

214

Un an déjà. L’italien Hinowa, spécialiste des engins compacts électriques, nacelles araignées, transporteurs à chenilles, a intégré la sphère du géant mondial de la nacelle, JLG. David Courtin, directeur Europe, nous donne quelques pistes de réflexion sur la suite à donner à ce rachat.

Le Dig Tour 2024

« Cette reprise est plus que symbolique, elle signifie que JLG est attachée au vieux continent et que notre marque souhaite continuer à s’y développer. Elle vient compléter notre usine française de Tonneins dans le Sud-Ouest qui produit depuis 1991 le Toucan, notre nacelle à mât vertical qui représente 30 % de nos ventes en France. Et s’intègre ainsi dans le schéma production mondiale de JLG, qui pèse un peu plus de 5 Mds€ de CA”, témoigne David Courtin, en charge des filiales JLG sur l’Europe de l’Ouest, une organisation de 70 personnes dont 15 commerciaux.

Et comme beaucoup de constructeurs, l’année 2023 aura été carrément fructueuse avec un niveau de facturation en hausse de 35 %, du presque jamais vu depuis la dernière crise de 2008 ! Même sans parler des reports de livraisons de 2022 sur le 1S 2023, les prises de commandes connaissent une hausse de 20 %. Ce bon bilan est d’ailleurs à mettre au compte de la France, marché sur lequel JLG a quelque peu changé son fusil d’épaule en étudiant plus en détails le portefeuille clients et visant une clientèle plus régionale, de revendeurs loueurs et pas seulement dans la construction (70 % de la demande chez JLG) mais aussi dans l’Industrie, la grande distribution, sans oublier les espaces verts et l’élagage.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

Vers d’autres horizons

En plus de passer un message fort sur son ancrage européen et sa volonté de monter en puissance en production, JLG souhaite avec l’acquisition d’Hinowa absorber de nouvelles technologies et savoir-faire, notamment sur les batteries au lithium et de nouveaux matériels. Le constructeur italien reste un pionnier en Europe de la nacelle araignée compacte mais aussi en technologie lithium, énergie faisant partie intégrante de la stratégie d’électrification de JLG, notamment sur les ciseaux (80 % électrique) mais aussi les articulées avec 2 modèles de 16 et 18 m.

C’est aussi la reprise d’un spécialiste des châssis compacts à chenilles, notamment des transporteurs et fournisseur en OEM de Kubota, contrat qui pour l’instant n’évolue pas. “ Depuis 2019, JLG commercialise sous son nom les nacelles araignées d’Hinowa qui connaissent un bon succès en France, sur l’Europe du Nord mais aussi en Italie. Nous sommes aujourd’hui sur le lancement de la génération 2, dont la capacité des batteries a été augmentée, tout comme leurs performances par temps froid grâce à un système de préchauffage. L’araignée reste toujours un marché de niche à exploiter avec des applications spécifiques que l’on découvre en permanence. Pour autant, elle ne représente que 5 % du marché total de la nacelle”, complète David Courtin.

Autre axe à développer, les synergies commerciales et marketing entre les différentes typologies d’utilisateurs des deux marques comme les élagueurs par exemple qui se servent aussi bien d’araignées que d’articulées.

La demande du marché de la nacelle s’est modifiée depuis le Covid, JLG a d’ailleurs créé des groupes de réflexion pour mieux définir les besoins par continents et spécialiser son offre. La reprise d’Hinowa fait partie intégrante de ses pistes pour recalibrer son portefeuille produits et moins dépendre des gros acheteurs nationaux ou internationaux. On le voit en ce moment où des acteurs régionaux continuent d’investir régulièrement dans le souci d’offrir le meilleur à leurs clients en demande de productivité. Alors que les grandes enseignes dans une logique financière sont plus dans l’attentisme », conclut le directeur Europe 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

17 − onze =