Coronavirus : les TP n’ont rien obtenu ou presque pour se remettre au travail

4168
Pandémie Coronavirus arrêt des chantiers chômage partiel
Les chefs d'entreprise, pourront décider à l'occasion de la sortie d'un guide de prévention de l'OPPBTP s'il est possible ou non de mettre en place de manière concrète ces recommandations, et par conséquent de reprendre ou non leur activité dans des conditions sanitaires irréprochables.

Face aux annonces décevantes du gouvernement, les TP restent à la maison. Un guide de prévention de l’OPPBTP va sortir.

Levée de boucliers générale ! Les propos de la Ministre du Travail la semaine passée ont déclenché une vague de protestations des entreprises de TP. Une mise en cause d’autant plus mal vécue que l’objectif premier de tous les dirigeants est bien de préserver la santé de leurs compagnons. Avec à la clé un chantage sur la non prise en compte des demandes de remboursement du chômage partiel.

- publicité -

Pour autant à ce jour, on sait que plusieurs donneurs d’ordres privés, promoteurs immobiliers et aménageurs envoient des courriers recommandés aux entreprises pour ordonner une reprise dès que possible de leurs chantiers. Ils mettent en avant les pénalités de retard.

Les instances syndicales, FNTP, FFB, CAPEB ont alerté à plusieurs reprises le gouvernement des difficultés rencontrées par les entreprises. Afin d’assurer la sécurité des salariés sur les chantiers. Et ce, même si le gouvernement et les organisations professionnelles du BTP se sont accordés sur plusieurs principes permettant d’encadrer une reprise sécurisée de l’activité.

Un guide de prévention de l’OPBBTP

Un guide de recommandations et de bonne mise en œuvre des gestes barrières professionnels par l’OPPBTP est en cours de rédaction. Destiné aux entreprises, il sera préalablement valider par le ministère des Solidarités et de la Santé et du Ministère du Travail.

FFB, CAPEB et FRTP Auvergne-Rhône-Alpes précisent donc, qu’à ce jour, aucune reprise des chantiers n’est possible.  Avec ce guide, la profession attend des consignes claires et simples. Ceci afin de les expliquer avec pédagogie aux compagnons sur les chantiers. Ensuite, les chefs d’entreprise, pourront décider s’il est possible ou non de mettre en place de manière concrète ces recommandations. Et par conséquent de reprendre ou non leur activité dans des conditions sanitaires irréprochables.

Le chômage partiel étendu à toutes les branches, y compris le BTP

Le Parlement précise noir sur blanc que « toutes les entreprises quelle que soit leur taille » bénéficieront des mesures d’activité partielle pour leurs salariés si elles le souhaitent pendant la période de confinement. Y compris le secteur du BTP.

Conformément au souhait des organisations professionnelles du BTP, c’est donc bien le libre choix des entreprises qui doit s’appliquer. Si les recommandations mentionnées dans le guide ne peuvent pas être mises en place sur les chantiers, et que les conditions sanitaires ne sont pas réunies, l’entreprise pourra solliciter le dispositif de l’activité partielle.

Enfin, le gouvernement et les organisations professionnelles invitent les donneurs d’ordre et entreprises à ne pas rechercher la responsabilité contractuelle des entreprises, de leurs sous-traitants ou fournisseurs qui, lorsque les conditions d’exécution ne permettaient plus de garantir la santé et la sécurité de leurs salariés, ont dû suspendre leur activité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

19 + un =