Blanchard TP : une culture forgée par le service

1128
Blanchard TP
Sébastien Texier en charge de la distribution, Pascal Banchard, Président du groupe et Damien Domy, responsable de la partie pièces, équipements et chaudronnerie MMS

Blanchard, le puissant groupe de distribution de l’Ouest, deuxième français du machinisme agricole et acteur majeur des concessionnaires TP, récupère les cartes Fuchs en Normandie et LaBounty sur un grand quart Nord-Ouest. Fidèle à ses valeurs, le Groupe breton mise toujours autant sur le service global : diversité de gammes, proximité territoriale, solutions multiples en location, financement, ventes de pièces d’usure, d’équipements et d’accessoires, chaudronnerie…  

Sturno offre d'emploi

102 ans, c’est l’âge honorable du groupe Blanchard, toujours dirigé depuis 3 générations par la même famille. L’histoire commence d’ailleurs comme beaucoup d’autres succès-story de l’industrie française. D’un artisan forgeron à l’époque du grand-père, les Blanchard père et fils construisent un groupe de distribution, multisectorielle et multirégional. Ils ont suivi leur bonne étoile en mettant leur passion au service de leur métier et de leurs clients.

Le groupe gère aujourd’hui un portefeuille de 21 000 clients, avec bientôt 35 implantations. Il prévoit de réaliser un CA en 2021 compris entre 170 à 175 M€.  “ Tous les voyants sont au vert en ce début d’année. Les fondamentaux du monde agricole sont bons. En TP, nous avons aussi une visibilité satisfaisante sur le 1er semestre. Et nous restons confiants pour la suite. La région ouest s’inscrit dans une bonne dynamique avec des métropoles en développement, comme Rennes, Nantes ou encore Rouen ”, détaille Pascal Blanchard, Président du groupe éponyme.

blank

Machines, équipements et pièces compris

Pour la petite histoire, si Blanchard est un grand de l’agricole avec des marques mondiales comme New Holland ou Case IH, il a été dans les années 2007/2008, l’un des plus grands distributeurs français de tractopelles, avec plus de 100 unités vendues. Avec l’évolution des marques, les rachats successifs entre constructeurs, la fin d’accords industriels, Blanchard TP a su s’adapter à chaque fois en misant sur la bonne carte.

Il a ainsi été successivement Ford/Richier, Fiat Hitachi, New Holland Kobelco puis Kobelco en 2013. Le premier d’ailleurs à signer lors du retour du japonais en Europe. Entre-temps, il a complété son offre produits avec la marque Hyundai CE dès 2010.

blank
Les déports de flèche, en baisse dans les usages, restent une grande spécialité sur l’ouest français

A ce jour, la division TP réalise près de 50 M€ au travers de 7 implantations entre Bretagne, Normandie et Pays de la Loire. Cela fait partie intégrante de la stratégie du groupe qui repose sur quatre piliers : la distribution, les nouvelles technologies, la location de matériels TP et les prestations de services/SAV.

Dans cette activité axée principalement sur le service, Blanchard TP a perçu très vite un besoin de conseils techniques sur la pièce détachée et sur les accessoires. Il y a une dizaine d’années, une division à part entière a été créée, dirigée par Damien Dony. A ce jour, une équipe terrain et sédentaire est dédiée à 100 % à ce marché sous la bannière Univers de la Pièce. De plus, une logistique et un stock conséquent de pièces et d’équipements ont été mis en place.

Cette spécialisation sur la pièce s’étend sur tout le territoire du distributeur plus l’Ile-de-France et le Nord de la France. Dans la logique de proposer un service à la carte, Blanchard TP intègre une chaudronnerie dans le Loiret, My Metal Services. Ce spécialiste travaille à la conception et la fabrication de godets, la fabrication sur-mesure de contre-lames. Mais aussi à la remise en état de godets et d’outils de démolition. Ou bien encore à la mise en œuvre de prestations d’usinage, d’oxycoupage et d’alésage.

Certifié à plus d’un titre

La recherche de valeur ajoutée par l’innovation est aussi un trait d’union entre toutes les divisions du groupe Blanchard. Que se soient sur l’agricole, avec l’intégration des nouvelles technologies en matière de robots de traite ou en TP avec l’arrivée de solutions digitales et de maintenance prédictive. Ou bien encore au travers des robots de démolition.

Très tôt le distributeur a suivi une démarche de qualité de service certifiée ISO 9001. Ce qui débouche sur une organisation aboutie tournée vers le client. Anticipant sur les évolutions de la demande. Dans la même logique d’expertise, il obtient plusieurs certifications de réparateurs agréés pour des fournisseurs d’équipements : Engcon, Husqvarna Construction, Atlas Copco, Epiroc, et plus récemment LaBounty.

Cette multitude de savoir-faire et de prestations, toutes complémentaires les unes des autres, est un avantage certain pour lisser l’activité. Et se détacher des hauts et des bas des marchés de la construction et de l’agricole. C’est aussi pour cela que le distributeur continue d’étudier toutes les opportunités pour se renforcer. Tant sur son offre et son maillage que sur de  nouvelles solutions de travail. Le développement il y a quelques années d’un pôle location de matériels, principalement de pelles hydrauliques, à pneus à partir de la 10 t jusqu’à la 35 t à chenilles ou encore à flèche longue portée sur base d’une 30 t.

Blanchard TP est un des leaders régionaux de la pelle de plus de 12 t. Et continue d’investir dans son développement, humain, technique et géographique. Grâce à cette constellation de services autour du client, en choix de machines, SAV de proximité, en écoute et conseils, en location, nous sommes prêts à affronter les défis futurs de la distribution spécialisée”, assure de son côté Sébastien Texier, directeur commercial de Blanchard TP

Le mot de la fin par Pascal Blanchard

Dans la distribution spécialisée, la relation avec le constructeur évolue vers un statut d’importateur de matériels avec toutes les compétences et les investissements que cela implique. C’est un enjeu capitalistique, humain et technologique. Nécessitant d’atteindre une taille critique pour être en capacité d’absorber autant de coûts supplémentaires. Quant à notre mission, elle ne change pas. Nous sommes en première ligne, en face de nos clients et de nos engagements. La réalité du terrain et des chantiers conditionnent l’ensemble de nos actions stratégiques et nos investissements. Demain, il y aura forcément plus d’échanges dématérialisés, d’ecommerce, de solutions technologiques avant-gardistes. Mais gardons bien en tête que notre responsabilité restera engagée dans la mise à disposition d’un matériel, qu’il soit vendu, loué, financé, entretenu, réparé et revendu en occasions. Ça c’est une réalité qui perdura encore longtemps”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

16 − 3 =