JCB au sommet d’un cycle ?

mini pelle electrique JCB
La mini-pelle électrique de JCB, le nouveau faire-valoir de la marque pour répondre aux demandes des collectivités sur la réduction des émissions polluantes.

JCB vient d’établir un nouveau record commercial en 2018, avec un CA en progression de 22 % à 4,1 Mds£ (4.5 Mds€) et 96 246 machines vendues (contre 75 693 en 2017). Le bénéfice est également en hausse de 31 % à 447 millions de £ (490 M€).

« 2018  a été une très bonne pour JCB, période durant laquelle le marché mondial des équipements de construction a progressé de 18 % pour atteindre le chiffre record de ventes d’un million d’exemplaires. JCB a pu faire mieux que le marché. Par contre, la croissance est au point mort et de nombreux marchés sont au ralenti cette année, notamment au Moyen-Orient, en Turquie, en Amérique Latine et en Inde. Nous continuons par ailleurs d’investir pour développer de nouveaux produits et de nouvelles capacités de production », Graeme Macdonald, PDG de JCB

L’Inde se positionne toujours comme le plus grand marché de JCB en 2018 dont la filiale fête cette année son 40ème anniversaire. Le constructeur vient d’ailleurs d’investir 65 millions de £ (71 M€) dans une nouvelle usine à Gujarat qui devrait ouvrir ses portes en 2020. JCB va également faire sortir de terre un nouveau centre de production de cabines à Uttoweter  dans le Staffordshire (GB) consacrant 50 M£ (55 M€). JCB compte 22 usines dans le monde dont 11 au Royaume-Uni.

Article précédentDieci lance une alternative au tracto-benne
Article suivantUne midi pelle 8 t JCB avec volée variable
Louis
J’aime le bruit d’un moteur et l’odeur de l’huile chaude. J’adore l’expérience inédite de monter dans une cabine, de découvrir une machine. Je préfère 100 fois chausser des bottes et aller dans la boue qu’arpenter de luxueux bureaux. Je vis chaque nouvelle rencontre comme un moment privilégié, presque magique. Et j’ai pu conjuguer tout ça dans mon métier en créant les éditions Nakori, pour développer des magazines spécialisés : TP&A et TRANSMAT. Désormais, je prends chaque nouveau magazine à faire comme un réel challenge pour faire vivre aux lecteurs une expérience atypique, voire inoubliable. Et j’ai surtout trouvé un prétexte extraordinaire pour m’éclater au quotidien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

17 − 14 =