Les collectivités : une puissance financière insoupçonnée

89
Pierre Berger, Président de la FRTP Auvergne Rhône-Alpes
Pierre Berger, Président et Pierre Malochet, Secrétaire Général de la FRTP Auvergne Rhône-Alpes

Les collectivités locales n’ont jamais été aussi peu endettées. Pour autant, elles n’engagent pas de travaux. L’objectif de la FRTP Auvergne Rhône-Alpes est donc de leur montrer la voie… Les entreprises attendent un signal fort avant les municipales.

Avec près de 1300 entreprises, plus de 36 000 salariés, un CA de 5,2 Mds€ (2017), la région Auvergne Rhône-Alpes est bien structurée pour répondre à la demande. Encore faut-il que les collectivités soient conscientes de l’enjeu d’entretenir leur patrimoine. Mais aussi de renouveler des ouvrages vieillissants ou dans une situation critique. L’effondrement récente d’un pont dans le sud-ouest de la France rappelle cette dure réalité. Sans parler du renouvellement de nos réseaux d’eau qui à ce rythme de tortue prendrait plus de 100 ans.

Pour la 3ème fois en Auvergne mais la 1ère fois en Rhône-Alpes, un guide des aides est publié pour la réalisation des travaux à destination des collectivités locales, EPCI, communes… “ Nous servons de relais d’informations auprès de nos partenaires élus. Ils représentent jusqu’à 70 % de la commande pour notre secteur des TP ”, lance Pierre Berger, Président de la FRTP Auvergne Rhône-Alpes.

Et cela est d’autant plus important que les plus petites communes ont de réelles difficultés à s’y retrouver. Et surtout décrypter ces aides émanant des « financeurs » tels que l’État, le Conseil régional et départemental, les Agences de l’eau. Ceci sur les aménagements de bourgs, l’assainissement, l’eau potable, les ouvrages d’art, la voirie et les études. 

Autre constat intéressant, la trésorerie des collectivités s’améliore ces dernières années pour atteindre 59,2 milliards d’euros en 2018. Parallèlement, elles continuent à se désendetter (4,5 ans en 2018 contre 5 ans en 2017 pour rembourser l’intégralité de l’encours de dette du bloc communal). Et, grâce à une bonne maîtrise des coûts de fonctionnement, les collectivités disposent d’une épargne brute de 2,2 Mds€ en 2018.

Attention élections

Étonnamment, à 2 mois des élections municipales, on ne ressent dans notre secteur une baisse drastique du niveau des travaux. Cela peut s’expliquer par le report des chantiers et leur achèvement au plus vite ” reprend Pierre Berger.

Et afin de sensibiliser les candidats aux élections municipales de mars 2020, la FRTP a réalisé 12 fiches départementales. L’objectif est de présenter, chiffres à l’appui, les niveaux d’équipements de chaque département, les marges de progression potentielles et de démontrer la nécessité d’investir et d’entretenir les réseaux.

Il est capital de faire comprendre aux élus que ces investissements doivent se faire dans une vision à moyen et long terme. La durée d’amortissement d’un réseau d’eau ou d’assainissement doit être de 50 ans. Ce qui correspond à sa durée de vie moyenne. Et une planification des travaux sur la même durée déboucherait sur une visibilité intéressante pour les entreprises « , reprend Pierre Berger.

Enfin, pour faire connaître et valoriser le secteur, notamment auprès des jeunes, deux jeux collaboratifs sont disponibles. Duo TP est un jeu de carte, type « Mistigri » avec des photos de matériels. Défi TP est, lui, un parcours éducatif pour convaincre et séduire les citoyens et préserver l’environnement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

trois − 1 =