Les entreprises souffrent de la crise sanitaire

5
impact crise sanitaire
La crise sanitaire a lourdement impacté l'activité des travaux publics. Malgré la levée du confinement la reprise est timide. (Source FNTP)

La crise sanitaire a lourdement impacté l’économie et les entreprises des travaux publics n’échappent pas à la règle. Comme le souligne l’enquête menée par la FNTP au mois de juillet dernier, et comme le révèlent les chiffres des grands groupes, 2020 est une année historiquement difficile. Malgré la levée du confinement, l’activité a tardé à repartir. Espérons que la rentrée apporte un nouveau souffle comme le pensent les entrepreneurs.

blank

Les chiffres ne mentent pas. Et la crise sanitaire a fait des ravages sur l’activité. Associée à l’année électorale, c’est compliqué pour l’ensemble de la filière. Ainsi, l’activité Travaux du Groupe Eiffage dans le monde enregistre une baisse de 18,7% au premier semestre. Elle atteint même 22% en France métropolitaine. Même chose chez un autre majeur du secteur : Colas qui déplore une baisse de 17% sur le premier semestre de l’année. Et la tendance est la même pour tous les acteurs comme le révèle l’enquête de la FNTP. En effet le recul des travaux s’établit à 18,4% au premier semestre. Le redémarrage de l’activité à l’issue du confinement n’a pas permis de compenser les mois précédents. Et la perte globale sur l’année pourrait être de -15 % à -20%.

Toutefois, les entreprises du TP restent optimistes, mais vigilants ! La reprise des chantiers laisse entrevoir une lueur d’espoir pour la fin de l’année. Toutefois, malgré les plans de relances des infrastructures et les plans de soutien, la vigilance reste de mise. Tout dépendra de l’évolution de l’épidémie et de son impact sur les chantiers. Mais comme l’indique Eiffage par exemple, les entreprises sont aujourd’hui prêtes à travailler en s’adaptant aux mesures sanitaires. Même si cela diminue parfois l’efficacité sur les chantiers, cela devrait éviter les temps morts et les chantiers complètement à l’arrêt. Il devrait ainsi être possible de repartir pleinement pour ces trois derniers mois. Ou, au moins, de limiter la casse.

blank

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

un × deux =