« Ne confondons pas chiffre d’affaires et rentabilité de la filière »

37
« Ne confondons pas chiffre d’affaires et rentabilité de la filière »

La fédération des loueurs, DLR, a mis à jour son Kit opérationnel du loueur. Un document pour permettre à ses adhérents d’améliorer leur rentabilité.

blank

Les données de l’activité location 2019, avant le Covid, montrent que le chiffre d’affaires de la profession est en hausse pour la quatrième année consécutive. Une bonne chose, sauf que le retour sur investissement est pour sa part en baisse en 2019. Il est en effet à 38,5 % alors qu’il se situait à 40% en 2018. Et, les surcoûts liés à la crise sanitaire ne vont pas améliorer ce point. La rentabilité des loueurs en sera certainement fragilisée.

En effet, la baisse de chiffre d’affaires, la prise en charge de différentes mesures d’accompagnement qu’elles soient sociales ou commerciales, auront un impact sur la santé financière des entreprises. Les résultats de 2020, seront très probablement très différents de ceux de 2019.

blank

La fédération DLR s’inquiète un peu. Elle constate en effet une course au chiffre d’affaires au détriment de la rentabilité. Les tarifs de location pratiqués ressemblent fortement à ceux de la crise de 2009. Si elle ne porte pas de jugement, elle tient à tirer la sonnette d’alarme. « Ne confondons pas chiffre d’affaires et rentabilité de la filière » insiste Joël Fruchart, président commission location DLR et Hervé Rebollo, délégué général de la fédération.

Des fiches pratiques pour travailler mieux et gagner plus

C’est pourquoi elle a mis à jour son Kit opérationnel du loueur. Ce document regroupe ainsi des fiches de travail sur le par matériels. Mais aussi les procédures commerciales et tarifaires. Les procédures opérationnelles en agence sont abordées, tout comme les procédures administratives opérationnelles. Ainsi, différents thèmes du cycle opérationnel de la location sont traités avec d’importants ajouts par rapport à la version de 2018. On retrouve ainsi notamment l’évolution des grilles tarifaires, le recouvrement, la facturation des casses, la renonciation à recours ou encore le secret des affaires.

« Nous espérons, en toute humilité, que le kit opérationnel du loueur aidera les professionnels de la location à améliorer leur rentabilité » concluent les deux responsables.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

douze + 6 =