DLR alerte sur la nécessité de se préparer aux changements

155

Savoir prendre le train en marche ou une fédération en ordre de bataille. Le 59ème Congrès annuel DLR s’est voulu plus combatif que jamais. « Quand on rate un wagon, on ne peut plus avancer », lance aux acteurs de la location, distribution, réparation de matériels de BTP et de manutention Mélanie Lévy Thiebaut, du cabinet Le Paradoxe. S’adapter, progresser, évoluer pour enclencher les grandes transitions -climatique, numérique et sociétale- qui bouleversent le secteur du bâtiment et de la construction. Face à ces enjeux majeurs, Philippe Cohet, président de la fédération DLR, a rappelé « la nécessité de développer la coopération entre les acteurs, à l’échelle régionale et nationale, et de conserver un état d’esprit fédératif pour aller de l’avant ».

Le Dig Tour 2024

Les interventions qui se sont succédées sur la scène du centre des congrès de Reims avait pour fil conducteur le changement sociétale face au tsunami de l’IA et de la digitalisation des métiers aussi traditionnels que la location, le négoce ou le SAV de matériels. Et quid de la place de l’humain dans ces nouvelles modèles de pensée ? Autant de changements qui demandent une réflexion et des outils. Paroles d’expert.

« Puisque personne n’échappera au raz-de-marée Chat GPT, autant apprivoiser la machine, dompter l’innovation, la transformer en un outil de travail puissant et efficace pour libérer de l’espace aux émotions, à l’humanité et à l’émotion. Le numérique n’est pas la seule révolution qui traverse les métiers de DLR ».

Marie-Ève Corre formatrice et coach dans la transformation des émotions en énergie positive et Cyril Darmon, ingénieur en IA se positionnent sur l’idée d’allier intelligences numérique et émotionnelle.

Autre sujet brûlant et disruptif, la décarbonation soumise à des contraintes règlementaires (ZFE, loi climat & résilience). Constructeurs e motoristes ont passé vingt ans à rendre propre leurs machines et moteurs, aujourd’hui leur objectif est de refaire avec du vieux du neuf mais zéro émission. Elian Verdier de Bosch Rexroth France évoque à ce propos le concept du retrofitting électrique, entérinant le passage à une économie circulaire.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

Et l’humain dans ce monde volontairement virtualisé ? L’intégration des nouvelles générations (Y, Z, Alpha) est le défi managérial du présent et du futur. A Reims, Julien Estier, spécialisé en management et développement des compétences, parle de fossé béant creusé entre une pensée taylorienne et une recherche d’épanouissement et de liberté de pensée.

L’économiste Philippe Dessertine, souvent présent au DLR et toujours aussi pertinent dans sa vision d’une économie mondialiste conflictuelle lance le débat : et si les déséquilibres économiques étaient à l’origine des guerres et tensions géopolitiques, et non l’inverse ? Biélorussie, Crimée, Ukraine, Moyen-Orient : toutes ces zones de conflit ont eu, pour point de départ, un choc pétrolier ou une rupture des échanges commerciaux. Signe que notre modèle économique reste à repenser, alors que nous vivons une situation mondiale inédite, avec une dette inégalée et des systèmes de production à bout de souffle. En cela, il croit en une transition écologique vertueuse créatrice d’un changement tel que l’ordre mondiale n’ira que mieux.

L’apologie de l’être à l’écoute du vivant, par Henry Duchemin, apiculteur et coach professionnel, va dans le sens d’une organisation de la société humaine à l’image d’une ruche, le miel étant le résultat d’un travail collectif et d’une alliance entre le végétal et l’animal. Comme les abeilles, il enjoint les hommes à s’inscrire dans un modèle de création de ressources, plutôt que de destruction, rappelant que « nos liens sont plus importants que nos biens ».

Le président Philipe Cohet a clôturé cette édition 2024 en soulignant que « la fédération DLR continuera à être le creuset de la coopération », au chevet des petites entreprises et aux côtés des grandes pour faire avancer les chantiers de la profession. Rendez-vous pour le prochain Congrès annuel de DLR en mars 2025 à Poitiers, pour fêter les 60 ans de la fédération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

17 − trois =