Hitachi Construction Machinery France en ordre de bataille

1155
Yuto Imadate, Président de HCMF, entouré de Yasunori Yamashita, DAF et David Rodier DG

Direction japonaise à deux têtes pour la nouvelle entité de distribution HCMF, Hitachi Construction Machinery France, couvrant 39 départements dont l’Ile de France. Son président Yuto Imadate, tout fraîchement débarqué de l’avion, nous a fait l’honneur de sa présence sur l’étape nantaise du Dig Tour 2023. Avec Yasunori Yamashita en tant que DAF et David Rodier comme directeur général, la nouvelle filiale distribution de Hitachi est prête à monter puissance rapidement.

Le Dig Tour 2024

« Sur 2022, nous avons facturé en tant que Cobemat près de 40 M€ de chiffre d’affaires, en croissance de 15%. Avec l’arrivée d’Hitachi, qui nous positionne en tant que filiale directe de distribution, nous disposons des moyens, des services et des fonctions supports qui nous manquaient pour être en phase avec notre positionnement premium, particulièrement sur l’Ile de France« , décrit David Rodier, impliqué dans le développement de la marque japonaise depuis de longues années.

La priorité, l’embauche, avec un programme de recrutement de 20 personnes sur pour la région parisienne, en commerciaux et techniciens, venant grossir un staff de 75 personnes. Tous les services d’Hitachi en Europe vont aussi être déployés à plus grande échelle en France. Notamment pour la location sous l’entité HCRF (Hitachi Construction Rental France) avec un parc de machines Hitachi, pelles et chargeuses, largement augmenté, disponible dès 2024 sur les 39 départements.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

Des développements similaires sont à l’ordre du jour sur les machines d’occasions, les solutions digitales, le guidage avec Leica au niveau usine mais aussi d’autres faiseurs en local. Comme beaucoup d’autres acteurs du marché, HCMF tend vers le concept des services à la carte et les apports d’Hitachi en la matière faciliteront cette stratégie.

Autre point important, l’implantation d’Hitachi en tant que constructeur sur Paris et sa région est le moyen de toucher les grands comptes, une clientèle qui représente la majorité du business sur cette zone. « Nous appliquons les mêmes recettes qui fonctionnent très bien jusqu’alors Outre-Manche. Un pays où nous disposons de 23 % de part de marché sur les pelles chenilles de plus de 8 t, avec un ratio pour la location qui approche les 45 % des ventes« , assure David Rodier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

un × 4 =