Meca Mat : une fibre 100 % matos

163
blank
Valentin Cazagou gérant associé dans Mecamat est distributeur Takeuchi Sany sur Toulouse, le Gers et l'Ariège

Y a pas à dire et ça fait du bien de l’entendre, même au téléphone. Il existe des professionnels qui vivent leur métier avec passion et l’envie de le faire le mieux possible. Dans la réparation comme dans la vente de matériels, Yannick et Valentin de Meca TP et Meca Mat le démontrent tous les jours.

Ils sont toulousains, associés et connaissant le matos. Yannick le répare depuis 20 ans. Valentin le vend depuis presque aussi longtemps. Ils font partie du paysage local. « Sur Toulouse, c’est simple, il existe trois gros affréteurs de pelles avec chauffeurs qui alimentent les nationaux sur leurs chantiers. En majorité, ils demandent de la pelle sur pneus de 12 t. Alors ce n’est pas par hasard si je mets en service ma 36ème pelle Takeuchi TB295W en 4 ans », témoigne Valentin Cazagou, associé dans Mecamat à Yannick Darre gérant également de Meca TP.

Meca Mat représente Takeuchi sur la Haute-Garonne et le Gers et facture chaque année entre 25 et 30 machines. Depuis un certain temps, Valentin avait une grosse envie de se développer avec une autre marque, histoire de toucher une nouvelle clientèle et d’en avoir un peu plus sous la pédale, surtout en ces périodes de vaches maigres au niveau disponibilité. Il a donc eu l’opportunité de prendre Sany sur la Haute-Garonne, mais aussi le Gers et l’Ariège.


« En plus d’un an, on a vendu une vingtaine de Sany, une marque qui a encore besoin de reconnaissance sur un marché toulousain assez fermé aux constructeurs traditionnels, Caterpillar, Liebherr et Volvo. On arrive pour l’instant à se positionner sur la petite gamme de pelles. Mais je fais rentrer deux modèles de 14 t et 21 t, histoire de nous développer sur du plus lourd« , reprend Valentin. Il connaît d’ailleurs ce marché pour avoir déjà vendu des pelles et chargeuses Hyundai sur Toulouse. Son réseau est bien en place.

Une offre, plusieurs tiroirs

Il est aussi confiant pour Sany, jouant sur la différenciation produit. « Takeuchi est historiquement très bien implantée sur Toulouse depuis l’époque où Risa l’avait en poche. Le travail de prospection a été fait depuis longtemps, la qualité est au rendez-vous et les utilisateurs qui en ont goûté en redemandent généralement. Le téléphone arrive même à sonner tout seul…

Après sur Sany c’est simple, on a un bon produit et un prix d’appel pour l’utilisateur plus généraliste come le maçon qui ne passe pas sa vie dans sa cabine. Ce gars là, il va aller droit au but et au prix le plus intéressant. Et là pas de soucis on a la bonne réponse avec Sany. D’autant qu’on n’a pas à rougir de la qualité des composants embarqués. Après je ne dis pas que tout est parfait, mais comme on dit c’est en murissant que l’on devient vraiment bon« , conclut Valentin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

cinq × trois =