Komatsu France maintient un bon carnet de commandes

92
Philippe Haguenauer Komatsu France
Komatsu mise sur les nouvelles technologies pour faire la différence, notamment avec des solutions de digitalisation du chantier

Dans un contexte d’incertitudes économiques et des premiers signes d’un ralentissement de la demande, Komatsu France continue de bénéficier d’un bon carnet de commandes. Mais pour combien de temps encore ?

Avec 13 agences directes représentant plus de 50 % du territoire français, Komatsu France, la filiale de distribution de Komatsu Europe aura réalisé un bon exercice 2021. Le constructeur aura certainement été moins perturbé que certains autres dans ses livraisons. Avec des usines localisées au plus proche de ses principaux marchés, avec des usines en Italie, Allemagne et Grande-Bretagne.

« En 2022, nous sommes impactés comme le marché par des délais qui se sont fortement allongés et des variations importantes selon les gammes de machines. Le compact étant le premier touché par son volume sur les difficultés d’approvisionnement des composants», confirme Philippe Haguenauer, Président de Komatsu France.


Sur la période de janvier à mai, la filiale française observe un léger ralentissement des prises de commandes, notamment sur les gros matériels de terrassement, qui pourrait laisser penser à une régulation du marché.

Un marché encore bien orienté

A fin mai, les livraisons sur le marché français sont toujours en légère augmentation par rapport aux 5 premiers mois de 2021 : +3 % pour les gammes de 13 t et plus, + 2 % pour les compacts jusqu’à 12 t. « La baisse des commandes s’est d’ailleurs plus fait ressentir sur mars et avril. L’inflation, l’augmentation du gasoil et la guerre en Ukraine sont évidemment à l’origine de ce ralentissement. Cependant nous restons sur des niveaux de commandes relativement hauts », assure Philippe Hauguenauer

Quelle sera donc la tendance des marchés à moyen terme ? Les possibilités de prises de commandes pour des livraisons en 2022 sont réduites. Et pour beaucoup de constructeurs, on est déjà sur 2023. Avec des interrogations également sur les perspectives des clients. Certains sont attentistes quand d’autres anticipent des commandes pour parer aux longs délais de livraison.

Rester flexible

Komatsu Europe, c’est 90 % des produits commercialisés en provenance d’usines européennes. 13 lignes de produits et le retour prochain des chargeurs compacts sur pneus et sur chenilles avec une motorisation Stage V. Le concasseur mobile, le BR380 Komatsu est aussi en phase de commercialisation depuis cette année.

Komatsu en France se base sur un modèle de distribution hybride avec 50% du territoire couvert en direct au travers de la filiale Komatsu France, ses 13 agences et ses 2 concessionnaires, Pro Services BTP et Locsamat. Ainsi que quelques Utility Partner. Sur le reste du territoire français la distribution s’opère avec les distributeurs AFBTP dans les Landes, BFH dans le Nord et Mat TP dans l’Est. L’ouest étant couvert par Sami TP.

« L’organisation de Komatsu en France répond aux exigences des clients régionaux et aux grands comptes, avec des interlocuteurs locaux et des équipes nationales, voir européennes. Cette organisation participe à la remonté d’informations précieuses qui alimentent les réflexions sur les tendances des marchés et les besoins en développement de solutions. En l’occurrence, nous continuons le développement de notre équipe DigiKo dédiée à la commercialisation de solutions digitales et qui intervient en support de nos agences », rappelle Philippe Haguenauer.

DigiKo est la cellule en charge du suivi des machines IMC intégrant l’équipement 3D et des Solutions Smart Construction ou le chantier intelligent et la gestion des données d’exploitation pour une optimisation de la productivité des chantiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

18 − cinq =