Le Revotruck Mecalac, du 100 % sécurité

346
blank

Avec le Revotruck de Mecalac et sa cabine rotative, la visibilité ne sera plus jamais un problème sur un motobasculeur de chantier. Et comme à son habitude Mecalac ne fait pas les choses à moitié. Il réinvente le concept pour en faire un engin 100 % sûr, facile à opérer et esthétique.

Encore une petite révolution que nous prépare Mecalac sur le marché du petit tombereau de chantier. Cet engin a toujours eu mauvaise presse par ses risques d’accidents, dus à 30% au manque de visibilité, à 30 % aux problèmes d’accessibilité et à 30 % à une stabilité précaire quand la benne est remplie

Dans son usine anglaise, Mecalac s’est donc penchée sur ces défauts et proposer des solutions efficaces. Sur la visibilité et la facilité d’usage, le constructeur a mis au point une cabine inédite totalement rotative y compris le poste de pilotage.


Les positions à l’infini de la cabine du Revotruck offrent une visibilité dans toutes les directions. Ce qui permet de garantir une vue d’ensemble sur le travail et la présence d’ouvriers ou d’autres machines. La rotation de la cabine s’exécute par une simple pression sur un bouton. L’opérateur préserve ainsi une posture correcte sans se déhancher pour enclencher un levier. L’engin adapte aussi automatiquement son comportement à la position réelle de la cabine (sens de la marche, vitesse, direction).

blank

De par son architecture de châssis qui entoure la cabine, avec un large accès à partir de 4 points différents. La cabine possède deux portes.. Le moteur a aussi été déplacé de façon à améliorer son accessibilité. Côté motricité et stabilité, la conception du Revotruck s’est inspirée des tracteurs de pente.

Son articulation centrale autorise jusqu’à 18° d’oscillation, assurant une stabilité et une traction permanentes. Il reçoit 4 roues directrices de taille égale avec un mode de direction commutable (direction avant ou intégrale, marche en crabe). Son rayon de braquage est ainsi largement raccourci.

Cerise sur le gâteau, Mecalac annonce une tarification en phase avec le marché du motobasculeur, occupé en grande partie par les loueurs.

.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

9 + 4 =