Le bureau des plaintes, ce n’est pas chez Aurama

28
blank
Marguerite Olmo avec Nacer Kenniche sur le stand Wacker Neuson en compagnie de François Escourrou

Entre la manutention et le TP, même combat chez Aurama. Délais de livraison à rallonge, manque de personnel, relationnel tendu avec les fournisseurs, le mot d’ordre est clair : on se retrousse les manches et on fonce. C’est en tous les cas la position de Marguerite Olmo à la tête d’Aurama qui tire un bilan positif de 2022 avec cette note d’optimisme qui fait du bien !

La bonne santé d’une boîte, c’est un sujet plus que subjectif. Tout au long de l’année, on doit faire face à un pessimisme ambiant et persistant. Puis quand on fait le bilan, on s’aperçoit que le résultat de nos efforts est payant. Alors, je dis toujours, arrêtez de vous plaindre, profitez de ce que vous offre la vie. Car on vit mieux qu’avant”, clame Marguerite.

La cheffe d’entreprise reconnaît d’ailleurs volontiers que ses équipes ont donné le meilleur d’elles-mêmes pour atteindre leurs objectifs. Et même si la course est parsemée d’obstacles, les obstacles. Règle n°1 chez Aurama répondre coûte que coûte aux demandes clients, par tous les moyens, règle n°2, garder le sourire en toutes circonstances, règle n°3, savoir évacuer les tensions.

Le Dig Tour 2023

Sur Lyon, à l’agence qui représente Wacker Neuson, Nacer Kenniche son directeur, sait faire des miracles avec son perpétuel sourire, sa grande patience et son professionnalisme. Même s’il lui manque toujours quelqu’un à l’atelier ou au commerce, il joue l’homme orchestre, opérationnel sur toutes les facettes du métier. Persévérance et fidélité sont ses deux traits de caractère que son entourage professionnel reconnaît volontiers.

Un + 10 % global

L’année 2022 se clôture donc pour Aurama avec une croissance de 10 %, permettant d’atteindre pour le groupe un chiffre d’affaires de 35 M€, avec une belle progression sur toutes les gammes. “De par notre ADN, la manutention représente toujours les deux tiers de notre activité. D’autant qu’en 2022, les retards sur les productions des matériels BTP ont perturbés l’exercice. On ressent moins cette pression sur les chariots de manutention et le métier de la logistique/stockage reste porteur»”, ajoute Marguerite Olmo.

D’autant qu’Aurama se positionne sur un segment d‘industriels de moyenne envergure qui cherchent de la proximité dans la gestion et la maintenance de leurs de parcs de chariots. “Et sur ce point, Aurama a toujours été performant, notamment grâce à nos différentes implantations  sur la région AURA, entre Valence, Grenoble, Lyon et Saint Etienne. Pour chaque agence, le maître mot, c’est l’écoute et la compréhension des besoins clients. C’est la garantie d’une forte réactivité du service avec un vrai contrat de confiance. Et sur ce point aucun constructeur ne peut le faire en direct”, conclut la maîtresse de maison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

six + 5 =