Pelles chenilles 2022 : ça détonne(*)

6728

On vous l’avait annoncé, le marché de la pelle sur chenilles en 2022 révèle des (grosses) surprises. Et si les ténors tiennent la rampe, les nouveaux entrants changent la donne. Avec fracas. 

Le Dig Tour 2024

Caterpillar, Volvo, en plus de 6 t, Kubota, Yamnar en mini-pelles, les historiques sont toujours aux premières places. Sauf qu’en 2022, Kobelco fait son entrée sur le podium. Et dans la catégorie reine, s’il vous plait : les grosses pelles. Avec un follower inattendu : Sany. C’est en effet une belle grimpette pour le chinois qui s’impose ainsi sur la 4ème place, devant Liebherr en gros tonnage, et en cinquième sur les petites, devant Caterpillar.

On en parlait jusqu’ici à demi-mot, sans trop y faire attention. L’Empire du Milieu est bien là. Liugong revendique les cent pelles de plus de 6 t et un peu moins en-dessous. Sunward joue des coudes sur les mini-pelles avec plus de 400 unités au cumul. Mais est à la peine sur les plus grosses. Enfin la percée du tonneau de saké (chinois), c’est pour XCMG (non classé en 2021) qui vend presque 200 mini-pelles en 2022.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

Pourquoi ce revirement ? Pas besoin d’avoir une boule de cristal pour savoir que celui ayant la disponibilité et des matières 1ère/transports « sponsorisés » gagnent. Avec, sans le cacher non plus, des machines qui n’ont rien à envier aux autres au niveau composants. Pour preuve, Caterpillar s’inspire du modèle économique er transforme l’essai avec ses mini pelles, fabriquées, devenez où ? En Chine !

Quoi penser de tout cela ?

Au global, il s’est vendu un peu moins de pelles sur chenilles de 6 t et + en 2022, 4 868 unités pour 5 250 en 2021. Même si on sait que tous les constructeurs ont vraisemblablement mieux livré qu’en 2021, les parts de marché se sont tassées. Caterpillar préserve sa première place, le roi reste le roi. La location en direct, ça aide en peu, diront les analystes.

L’autre géant, c’est Volvo. Le suédois dont les pelles continuent de faire un carton en termes de performances, fiabilité et polyvalence, confirme sa deuxième place. Le constructeur a ainsi bien vendu ses grosses, un peu moins ses petites (la faute à l’électrique ?). Et fait toujours une percée remarquée en démolition et manutention industrielle. Force est de reconnaître qu’il possède une machine de guerre, son réseau n’étant constitué que de très gros acteurs, dépassant les 100 M€ de CA chacun, dont l’organisation est digne de filiales importatrices.

Mention spéciale pour Kobelco qui, en 2022, a cartonné sur ses plus gros modèles dont sa 50 t qui s’est vendue presque comme des petits pains ! Sans oublier son offre pelles à rayon court la plus complète du marché, garantissant performance et confort au top, le luxe à la japonaise !

Sur le marché des mini pelles, Kubota reste toujours bien devant et réalise la même performance qu’en 2021 avec 3 000 mini pelles à son actif. Yanmar aussi préserve sa deuxième place, avec une montée en puissance de sa production à Saint-Dizier, tout comme Bobcat et Takeuchi en 3eme et 4eme places.

Sur les compactes, avec sa gamme Utility, Komatsu tire aussi son épingle du jeu. Pas forcément sur une cible de loueurs mais bien en utilisateurs finaux comme les paysagistes.

(*) ça détonne : Produire un contraste désagréable, ne pas être dans le ton ; trancher (Larousse)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

cinq × 5 =