Thierry Poyet, directeur commercial de Ritchie Bros France

205

Thierry Poyet revient chez Ritchie Bros. comme directeur commercial, à la place de David Dahirel, désormais vice-président des ventes Europe du sud et Moyen-Orient.

«De 2005 à 2015, j’étais ce qu’on appelle Responsable Grands Comptes de Ritchie Bros France. Alors quand j’ai su que David monter en grade, j’ai décidé de postuler. De beaux challenges m’attendent», s’exclame Thierry Poyet.

Depuis sa première expérience chez Esco, Thierry est resté ancré dans l’univers des matériels TP/carrières, en passant par Metso Minerals, PGATP/BIA, Troostwijk, spécialiste hollandais de la vente aux enchères pour l’industrie. «J’ai pour mission de déployer nos solutions, que ce soit à la vente, à l’achat, au niveau de la gestion des parcs ou des financements. En jouant un rôle de facilitateur auprès de tous les acteurs du marché« , reprend Thierry

Le dig tour 2024

Investissement à la clé

Pour Ritchie Bros, la stratégie des sites satellites, qui était innovante au sein du groupe, est payante. Plus proche du terrain et des utilisateurs, Ritchie Bros compte toujours plus de clients, rayonnant autour de ses 4 sites: Saint-Aubin-sur-Gaillon (27), Avignon (84), Nivolas-Vermelle (38) et Bressols (82). «Nous allons étendre ce maillage de plateformes physiques, notamment en région Rhône-Alpes, le volume y est conséquent Tout comme l’est de la France, où nous cherchons un commercial et à terme un nouveau site« , ajoute encore le directeur commercial.

Thierry arrive dans un environnement économique chamboulé où les entreprises manquent de visibilité, notamment les PME. Cela veut dire que même si elles ont des chantiers, elles ne vont pas forcément investir dans le neuf. Avec l’idée de garder leur matériel actuel, de s’orienter vers la location ou de le renouveler par de l’occasion un peu plus récent.

nous avons une vraie valeur ajoutée sur le marché de l’occasion récente. nous développons une cellule d’approvisionnement au niveau mondial dont le but est justement d’aller chercher des machines d’occasion récentes qui correspondent à la demande du marché. C’est un vrai soutien à la filière que nous proposons dans le contexte actuel. » 

THIERRY POYET 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

4 − trois =