Le Danemark teste la EC230 Volvo Elec

643
Une des premières pelles Volvo EC230 Electric sur un chantier test au Danemark

La pelle Volvo CE de 23 tonnes, EC230 Electric, explore au Danemark le chantier du futur. 

Le Dig Tour 2024

«Dans ce projet, nous documentons précisément la réduction de l’impact environnemental, au niveau du bruit, du CO2 et d’autres émissions potentiellement polluantes. Y compris les différentes options d’approvisionnement en énergie verte. L’électrification des engins présente de grand potentiel, même si c’est encore contraignant en exploitation. En fin de compte, nous convertissons les données en informations et aidons ainsi le secteur de la construction à accélérer la transition verte», Lars Overgaard, chef de projet senior chez Green Construction Site of The Future et Danish Technological Institute.

Aarhus est la deuxième plus grande ville du Danemark et comme Volvo CE, a l’ambition d’atteindre zéro émission de gaz à effet de serre d’ici 2040. Sur un des chantiers urbains en cours, Volvo CE travaille en partenariat de l’Institut danois de technologie et de l’entreprise Per Aarsleff A/S, pour tester des solutions de construction durables dans un environnement réel. Notamment comment elles peuvent être mises en œuvre à grande échelle à l’avenir. Ceci au profit de toute l’industrie de la construction.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

Une surveillance en temps réel de la qualité de l’air et du bruit a été effectuée afin de documenter sur les avantages des engins électriques, hybrides et à biocarburant (HVO) par rapport aux conventionnels. 

Question de recharge

Une pelle Volvo EC230 Electric est venue terrasser le site en décembre 2022. Ce nouveau modèle, un des rares exemplaires électriques de ce tonnage disponible sur le marché offre une charge lente pendant la nuit. Ainsi qu’une solution plus rapide pendant les pauses. Toutes les deux déployées sur ce chantier. 

De cette façon, les modes de charges ont pu être mis sous surveillance en temps réel, en fournissant des données précises pour une étude plus approfondie sur la façon d’assurer suffisamment de puissance pour une un projet ultérieur. « Les données recueillies sont autant de précieux indicateurs pour aider les constructeurs dans leur transition vers des pratiques et des méthodes de travail plus durables. Avec 70 % des émissions mondiales de CO 2 provenant des villes, des approches comme celle observée à Aarhus sont certainement celles que nous devrions reproduire à l’échelle mondiale« , Henrik Torp, Volvo CE au Danemark.

Préoccupation commune

Le projet danois «Green Construction Site of the Future» était logiquement adapté à une ville désireuse de faire face à son impact climatique. Le Danemark, pays moteur en durabilité, fut le premier au monde à se fixer des objectifs concrets pour devenir indépendant des combustibles fossiles d’ici 2050. En 2019, ils ont introduit la loi sur le climat qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre de 70 % d’ici 2030. Le pays est à l’avant-garde des transports à faible impact et abrite près de deux fois plus de vélos que de voitures. 

Cette action environnementale ne se limite pas au Danemark mais bien dans la toute la Scandinavie qui a un intérêt direct grandissant pour des solutions de construction durable. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

vingt − 19 =