Trayan Dimitrov, Hitachi CME, confiant sur le réseau français

359

Avec une partie du territoire français couverte en direct, Trayan Dimitrov, Directeur général Hitachi CME en France parle d’une répartition des forces en présence assez équilibrée. D’autant que de l’avis général des distributeurs, la plus forte implication de la marque dans les méandres des circuits de distribution leur apporte un support inédit.

Le Dig Tour 2024

Trayan est sur le sol français depuis 6 ans pour le compte d’Hitachi Construction Machinery Europe. Passé auparavant par l’ambassade de Bulgarie en mission d’un an, il a l’avantage de comprendre et parler « presque » parfaitement la langue de Molière. Ce qui change tout pour entendre les « désidératas » du terrain, qu’ils soient bons ou mauvais d’ailleurs. Mais à l’écouter, il est satisfait de l’organisation actuelle au niveau distribution. D’autant que ses « 4 dealers » se sont agrandis en taille et puissance.

 » Je suis plus qu’optimise pour le marché français, notre troisième en Europe après le Royaume-Uni et l’Allemagne. Rassuré même parce que l’on voit déjà les premiers signes d’une évolution positive du marché. Même si les niveaux d’activité restent largement fluctuants d’une région à l’autre et d’un secteur à l’autre entre TP et bâtiment/logement« , détaille Trayan Dimitrov. Il sait qu’il peut compter sur ses 4 grands distributeurs dans l’Hexagone, capables de mettre en place les services offerts par le constructeur, la location selon un processus du Rent-to-Rent, les financements multiples et les autres technologies qui se développent, maintenance prédictive, pilotage à distance, guidage 3D , asservissement, énergies alternatives avec 2 pelles électriques opérationnelles, une 5 t et une nouvelle 13 t.

  • JCB 18Z
  • kobelco sk75

Et les distributeurs ?

Du côté distribution, les points de vue évoluent. Au départ assez septiques sur l’égalité de traitement entre indépendants et filialisé. Certains chefs de fil reconnaissent volontiers que le fait pour Hitachi de mettre « les mains dans le cambouis« , en traitant au quotidien les problématiques de terrain, de délais, d’utilisateurs, de réactivité de dépannage, est une réelle bonne chose.

En tous les cas les distributeurs peuvent constater tous les jours des efforts réalisés par la marque. « Chez HCMF, notre filiale de distribution, le développement est positif à plusieurs titres. De toutes les manières, avoir une implication directe sur le marché, sa propre relation avec les utilisateurs, tout un tas de choses qui aide afin de mieux assimiler les spécificités du métier de distributeur. La remontée est sans filtre et donc pris en compte très rapidement« , conclut Trayan.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-huit + deux =