Kleber Malecot fête ses 100 ans

Dans le cadre de son centième anniversaire, Kleber Malecot, distributeur Volvo CE organise 3 journées dans 3 agences différentes, Neuville-aux-bois (45), Saint-Loup (58) et Nuits-Saint-Georges (21).

Créée en 1919 par Précil Malécot, l’affaire familiale a débuté ses activités dans le domaine des travaux agricoles. Elle fut reprise par son fils, Kleber Malécot et après guerre, la mécanisation dans le domaine agricole permet de tisser de nouveaux partenariats, notamment avec Mc Cormick. En 1959, Kleber Malécot consolide son essor en devenant concessionnaire de la marque John Deere et deux ans plus tard, l’évolution importante de la construction dans les collectivités locales et le domaine privé stimule la création d’une division « Matériels pour les Travaux Publics ».

Patrick Malécot développe l’entreprise vers le BTP en devenant en 1986 concessionnaire Volvo BM. Pour renforcer son maillage, il ouvre 4 nouvelles agences à Montlouis-sur-Loire (37), Bourges (18), Nuits-Saint-Georges (21) et Villersexel (70). Stéphane, représentant la 4ème génération arrive en 2005 et procède en 2008 au rachat d’une importante concession agricole Poirier S.A présente dans la Nièvre, l’Yonne, le Loiret, et la Seine et Marne. Suite à cela, il sépare les deux activités de l’entreprise, Malecot Poirier Agri pour le matériel agricole et viticole et Kleber Malecot pour l’activité BTP.

En 2018, la société SAS KM Agri est créée afin de distribuer la marque Case IH sur le département du Loiret et une partie de la Seine-et-Marne. Le rachat de la société Agri45 située à Saint-Hilaire-sur-Puiseaux (45) est réalisé au cours de la même année afin d’être présent sur l’ensemble du secteur concédé par la marque.

En 2019, la société Kleber Malecot emploie 78 salariés, le chiffre d’affaires réalisé au 30/09/2018 s’élève à 39 millions d’Euros (46 millions en 2019). À noter qu’au niveau du groupe, l’équipe est composée de 170 salariés, et le chiffre d’affaires consolidé au 30/09/2018 est de 57 millions d’Euros (76 millions en 2019).

Article précédentEngcon tourne à plein
Article suivantPélichet investit dans une installation de revalorisation CDE
Franck
Après une vingtaine d’années passées à défricher les codes et usages des métiers de la construction et des professionnels des machines TP, je continue à faire ce que j’aime, aller à la rencontre de passionnés. Mon sujet c’est le terrain qui le dicte, où entrent en scène des personnages et des matériels. Et tout cela fonctionne car il existe une économie de marché et des stratégies d’entreprise. J’avoue j’aime aussi bien parler de la vie des boîtes en général. Qu’ils soient constructeurs, entrepreneurs, distributeurs, loueurs, techniciens, opérateurs, ils ont tous un regard différent à porter sur la réalité du secteur. Je leur donne avec plaisir la parole !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

trois + 1 =