3 manières de décarboner selon Mecalac

493

Une pelle, une chargeuse et un dumper. Mecalac offre un package de solutions zéro émission, pour toutes les opérations de terrassement (creusement, chargement et transport)…

Le changement climatique et la nécessité de réduire nos émissions de CO2 sont devenus un défi mondial. La dernière COP à Dubaï vient de mettre en relief les divergences des points de vue sur la fin des énergies fossiles. Pour autant des acteurs essaient à leur niveau de changer la culture du travail pour faire aussi bien mais d’une façon vertueuse.

En France, nous avons la chance d’avoir des exemples d’industriels impliqués comme Mecalac qui est le premier constructeur à développer une gamme complète d’engins électriques au dessus de 6 à 12 t (gamme midi). Ces engins innovants sont fabriqués à Annecy en Haute-Savoie et sont données pour une journée de travail (plus de 8 heures d’autonomie réelle).

Le Dig Tour 2024

Il y a de nombreux avantages à passer à l’électrique, si ce n’est trouver une borne de recharge pas loin : moins de vibrations, moins de nuisances sonores, moins d’entretien, moins de risque d’accidents sur les chantiers, moins de coûts de maintenance. Sans oublier que la démarche contribue à la décarbonation des chantiers et participe à l’amélioration de la qualité de l’air en ville.

« Nous sommes fiers d’avoir lancé une gamme électrique. Par exemple, trois machines Mecalac à zéro émission travaillant ensemble sur un même chantier urbain permettent d’économiser en moyenne 64 tonnes de CO2 que leurs équivalents à moteur thermique auraient émises sur l’année » précise Alexandre Marchetta, Président du Groupe Mecalac. « Par ailleurs, l’offre zéro émission de Mecalac est aussi une réponse à la limitation des nuisances sonores et offre désormais de nouvelles capacités de travail ».

Une 10-12 t à pneus électrique – E12

Tout engin électrique doit relever 3 défis majeurs : l’autonomie, la performance et la compacité. La Mecalac e12 est ainsi la première pelle de 10-12 t, 100 % électrique sans aucun compromis sur ces 3 exigences.

La clé de l’autonomie et de la performance réside dans l’architecture même de cette machine. La source d’énergie, séparée de la tourelle, permet d’installer une capacité record de 150 kW.h, offrant ainsi une autonomie inégalée de 8 heures.

  • Une chargeuse zéro émission – ES1000

La chargeuse Swing Mecalac à bras pivotant performe sur tous les chantiers par son efficacité et sa rapidité d’exécution. La stabilité du châssis rigide, la possibilité de manœuvrer et pivoter le bras en simultané constitue la clé de sa productivité et permet de gérer efficacement l’espace sur les chantiers. La nouvelle eS1000 fait passer un cap au concept Swing, avec sa transmission et son alimentation 100 % électrique.

  • Le dumper électrique – EMDX

Compact, maniable et à l’aise sur tous les types de terrains le Mecalac eMDX constitue une solution efficace pour le transport de matériaux sur les chantiers. Il intègre maintenant toute l’expertise et les technologies Mecalac en termes de solutions zéro émission.

Aussi simple et rapide à recharger qu’une voiture.

A l’instar de l’automobile, ces engins peuvent être rechargés en quelques heures sur les mêmes bornes. Entre 4 et 8 heures de recharge selon les modèles pour une autonomie de 8 heures réelles, en toute simplicité :

  • Soit par une prise Type 2, type automobile en urbain.
  • Soit par une prise 5 broches (3P+T+N), type industrielle sur un coffret de chantier par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-huit + vingt =