9 choses à savoir pour être un bon chauffeur de tombereau

82

Un bon chauffeur de tombereau articulé combine expérience technique, comportement sécuritaire et appréciation de l’environnement de travail. En plus de savoir communiquer et d’être conscient des objectifs de productivité. Rokbak, fabricant écossais, explique comment réussir et inspirer confiance en tant qu’opérateur de tombereau articulé.

  1. Préparez-vous à bouger du cube
Le Dig Tour 2024

La prise de poste passe par un contrôle du tombereau et de la mission quotidienne à réaliser avant la mise en route de la machine en vous assurant de connaître votre engin. Il est important d’avoir une compréhension approfondie des commandes, des capacités et des limites de l’engin. Il faut savoir notamment savoir comment l’utiliser efficacement et en toute sécurité dans diverses conditions de roulage, comme dans des pentes, des terrains accidentés ou par mauvais temps.

  • Faites les vérifications nécessaires

Au début de la journée de travail, les contrôles de prédémarrage sont essentiels. Un opérateur rigoureux effectue des inspections de routine de l’engin pour s’assurer de sa capacité de travailler. Vous devez vérifier quotidiennement les dégâts préexistants, notamment en identifiant les fuites et les pièces desserrées, l’état des pneus, le bon fonctionnement des feus et des gyrophares, la visibilité/propreté les vitres et les niveaux de liquides et de batterie.

JCB 18Z

Les tombereaux disposent en règle générale de points de contrôle au niveau du sol et selon les marques comme chez Rokbak d’une cabine entièrement inclinable pour un accès rapide et facile lors de l’entretien. Une inspection minutieuse de l’équipement avant la prise de son poste peut faire toute la différence, et cela ne prend pas beaucoup de temps.

  • Soyez conscient de vos limites

Avant de commencer à travailler, intégrez les restrictions imposées par le chantier, vitesse, poids de roulement, sens de déplacement, zones de passage, restrictions de largeur et de hauteur ainsi que les zones interdites. Ayez en tête la capacité de votre tombereau et assurez-vous de connaître les limites de charge utile.

En outre, gardez un œil sur le nombre acceptable de godets dans la benne. Cela évite l’usure prématurée de certains composants en raison d’une surcharge. En fonction de la marque, de série ou en option, le système de pesage embarqué fonctionne avec des feux extérieurs qui indiquent aux opérateurs du tombereau et de la chargeuse/pelle si la charge utile est atteinte. Ces informations sont enregistrées et transmises via un système télématique.

  • Respectez les règles en vigueur

Suivez toutes les procédures d’exploitation du site lorsque vous conduisez le tombereau. Respectez les limites de vitesse, conservez le contrôle dans les pentes. Notamment par rapport aux degrés de pente pour maintenir à une vitesse correcte et maîtrisée. Utilisez correctement le blocage du différentiel : vous devez l’employer lorsque vous opérez sur terrain meuble ou glissant pour conserver la traction et le contrôle de la machine. Sachez quel équipement se trouve sur votre itinéraire de transport et quel type de trafic vous pouvez vous attendre à rencontrer.

  • Utilisation correcte

Savoir utiliser correctement le ralentisseur prolonge la durée de vie des freins de service. Tout en réduisant le nombre d’intervalles d’entretien pour un coût total de possession inférieur. Si nécessaire, utilisez les blocages de transmission pour maintenir une vitesse constante dans les pentes. L’utilisation excessive des freins même s’ils sont à bain d’huile peuvent aussi compromettre la longévité des composants. Le frein à la pédale ne doit servir qu’à l’immobilisation du tombereau.

  • Restez vigilant

Un bon opérateur de tombereau reste en permanence attentif à son environnement. Surtout en présence de personnel à pied, d’autres engins et obstacles sur le site. Il anticipe les dangers potentiels et adapte sa conduite en conséquence pour assurer sa sécurité et celle des autres.

Inévitablement, il y aura des défis à relever, comme se déplacer dans des espaces restreints. Un opérateur vigilant peut rapidement évaluer la situation ou faire des choix éclairés. Et prendre des mesures appropriées pour résoudre des problèmes tout en limitant les temps d’arrêt. N’utilisez jamais un tombereau articulé si vous êtes fatigué ou malade.

  • Gardez un œil sur les objectifs

L’utilisation d’un tombereau articulé nécessite une attention particulière pour assurer le chargement, le déchargement et le transfert appropriés des matériaux. Alors qu’un système de pesage intégré tient compte du volume global déplacé, l’enregistrement manuel des cumuls réalisés permet de respecter la productivité voulue dans les délais. Pour un meilleur rendement énergétique, réduisez les fortes accélérations et limitez les temps d’inactivité lorsque cela est possible.

  • N’ignorez pas les codes d’erreur

Des informations critiques sont fournies chaque fois que des codes d’erreur du système sont déclenchés. Si une panne se déclenche, un symbole d’avertissement s’affichera sur le tableau de bord de l’opérateur. Les pannes doivent être signalées lorsqu’elles se produisent, car la poursuite de l’exploitation pourrait aggraver le problème.

Suivez les conseils données par le véhicule pour augmenter la disponibilité tout en évitant d’éventuelles perturbations. Par ailleurs, une bonne communication avec les conducteurs de travaux, les collègues et les autres opérateurs d’équipement est essentielle pour coordonner les tâches et assurer le bon déroulement des opérations.

  • Et pour finir…

À la fin d’une période de travail, suivez la procédure d’arrêt appropriée. Laisser le camion tourner au ralenti, pendant une courte période à la fin d’une longue journée de travail, permet au liquide de refroidissement de circuler dans le moteur. Cela aide à faire baisser progressivement la température afin de prévenir d’éventuels dommages causés par des « arrêts à chaud » fréquents au fil du temps. Le respect des procédures appropriées en matière d’entretien, de démarrage et d’arrêt permettra de limiter les coûts d’exploitation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

6 + 10 =