Cat D5 : le D6N remis au goût du jour

Bouteur, terrassement, Caterpillar, Production Made in Grenoble, guidage
Le bouteur D5 Caterpillar remplace le D6N et adopte la large cabine du D6 XE

Dévoilé à l’usine de Grenoble, le nouveau bouteur Cat D5 est le plus petit modèle de la gamme à barbotin surélevé.

Le D5 se situe dans la classe des engins de 17,2 à 19,2 t. Il reçoit le même moteur que l’ex D6N, le C7.1 Etape V avec 5 ch de plus pour atteindre à 170 ch à 1 700 tr/min. Ceci pour compenser sa légère prise de poids !

Le passage du D6N au D5 s’inscrit dans le cadre de la simplification des noms des modèles voulue par Cat. Cette gamme se décline désormais du du D1 à D11, avec un seul modèle par catégorie et la disparition des lettres comme « N », « K », « T ».

Selon Jean-François Villard, spécialiste de cette ligne de produits chez Caterpillar,  » le D5 présente un bon ratio poids/puissance de 9,8 « . La transmission est toujours powershift. Automatique à 3 rapports avec verrouillage de l’embrayage, elle garantit des temps de cycles plus rapides, avec un bon rendement énergétique.

Cabine XXL

Sa cabine est celle du D6 XE avec un grand volume et plusieurs réglages possibles de commande et du siège. La visibilité a été aussi nettement améliorée avec une surface vitrée en augmentation de 15 %.

L’angle de capot plus prononcé offre une meilleure vue sur l’avant sur la lame. Une nouvelle interface utilisateur à écran tactile haute définition permet de visionner facilement l’image de la caméra de recul. Il est placé bien en évidence sur l’affichage principal.

En partie arrière, le D5 reçoit une échelle pliable pour accéder au remplissage du gasoil. Utile pour nettoyer la cartouche du filtre à air située désormais derrière la cabine et non plus dans la partie moteur. En option, ce bull peut recevoir une lame avant pliable de 4 m tout en respectant un gabarit de 3 m. De nouveaux points d’ancrage font leur apparition.

Technologies embarquées

Le système Cat GRADE en 3D est en option avec possibilité d’intégrer dans le toit les 2 antennes GPS. La machine est équipée en standard du Slope Assist, guidage en 2D indiquant la pente transversale et l’orientation avant/arrière de la machine sur le moniteur principal.

En plus des multiples fonctionnalités de guidage, d’autres technologies embarquées simples viennent conforter la productivité de la machine. Comme l’information en temps réel sur la charge effective de la lame par rapport à son optimal. La commande de traction détecte tout glissement des chaînes. Cela réduit ponctuellement la puissance pour permettre à l’utilisateur de régler la charge de la lame et limiter le glissement.

Le dispositif Stable Blade de deuxième génération agit en symbiose avec le conducteur lors du nivellement manuel. La technologie télématique Cat Link simplifie la gestion des chantiers, en collectant les données de la machine et des matériaux traités.

Article précédentCaterpillar Grenoble : une capacité à produire d’autres modèles
Article suivantLe nouvel Actros nommé « Trucks of the Year 2020 »
Franck
Après une vingtaine d’années passées à défricher les codes et usages des métiers de la construction et des professionnels des machines TP, je continue à faire ce que j’aime, aller à la rencontre de passionnés. Mon sujet c’est le terrain qui le dicte, où entrent en scène des personnages et des matériels. Et tout cela fonctionne car il existe une économie de marché et des stratégies d’entreprise. J’avoue j’aime aussi bien parler de la vie des boîtes en général. Qu’ils soient constructeurs, entrepreneurs, distributeurs, loueurs, techniciens, opérateurs, ils ont tous un regard différent à porter sur la réalité du secteur. Je leur donne avec plaisir la parole !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

2 + dix-neuf =