Caterpillar Grenoble : une capacité à produire d’autres modèles

Caterpillar, Grenoble, Bouteurs, Chargeuses à chaines et à pneus, pelles sur pneus, industrielles, robotisation, excellence, salariés
Raphaël Zaccardi est président de Caterpillar en France et en charge des 2 usines de Grenoble et d'Echirolles/

En intégrant une partie de la gamme des chargeuses sur pneus, de la 950 M (2,5 m3) à la 982 M (5 m3), l’usine française de Caterpillar de Grenoble démontre son savoir faire industriel, sa flexibilité et sa capacité à innover sur des processus uniques de production.

Raphaël Zaccardi, Président de Caterpillar France rappelle les défis futurs de cette production à destination européenne voire mondiale pour certains engins comme les chargeuses à chaînes. « Nous prouvons au quotidien la pertinence de notre organisation industrielle ainsi que notre engagement sur une responsabilité sociétale, salariale et environnementale. Ceci à l’échelle locale de Grenoble mais aussi internationale au sein du premier constructeur mondial d’engins de chantiers ».

Présent sur Grenoble depuis 1961, le constructeur américain a continuellement investi dans cette unité historiquement dédiée aux bouteurs. Il sort aujourd’hui de ses chaînes de montage les modèles, D6K2, D5, D6 et D6XE. Ainsi que les chargeuses à chaînes, ou trax, avec 3 modèles, 953K, 963K et 973 K. Les pelles sur pneus en version terrassement ou industrielles ont, elles, été intégrées en 2005..

Plus récemment, le site de Grenoble a été profondément revu et modifié pour intégrer les chargeuses sur pneus, à partir de 3 plateformes différentes et deux versions XE, hier fabriquées sur Gosselies, en Belgique. Grenoble est aussi un centre de production mondiale pour les trains de roulement des bouteurs, fournissant les usines Cat aux Etats-Unis d’East Peoria, Illinois et Athens, Georgia. Ainsi que les 2 centres de distribution de Grimbergen (Belgique) et Morton (USA).

Une usine modèle

1 500 employés dont 50 % d’ouvriers travaillent sur place. Et 6 000 emplois extérieurs sont de près ou de loin concernés par son activité. Sans compter les 24 nationalités et 10 divisions du groupe qui se côtoient. « Notre organisation industrielle, basée sur la flexibilité, la productivité et la qualité amènent des avantages concurrentiels à même de réduire les différences sur la notion de coût du travail à l’échelle de la planète. À Grenoble, nous avons appliqué des méthodes issues du monde de l’automobile. Ceci tant sur le plan de la robotisation, garantissant fiabilité et qualité des produits que sur l’organisation des 4 lignes d’assemblage. Dont l’une arrive à mixer indifféremment 3 types d’engins différents », ajoute le Président de Caterpillar France.

La flexibilité est aussi un moyen pour l’usine de répondre à la saisonnalité de sa production (variation de plus ou moins 30 %). Et l’organisation mise en place avec 5 équipes et plages horaires de travail est capable de répondre à des surcharges de commandes. « Je reste persuadé que l’innovation industrielle est un bon moyen de rationaliser l’activité, et ainsi rester compétitif », ajoute Raphaël Zaccardi.

D’importants investissements sont liés à l’optimisation des processus à tous les niveaux. Tant sur le plan stockage des pièces et composants, avec des drones pour les inventaires des stocks, que sur des processus d’industrialisation et d’assemblage à partir de la réalité augmentée ou virtuelle. Sur le site d’Echirolles, grand comme 9 terrains de foot, une entreprise de logistique avec 200 personnes sur place fait d’ailleurs partie prenante du système d’approvisionnement en flux continu des pièces et composants nécessaires à l’assemblage des machines. Les postes de travail ont également été améliorés. Certains ouvriers disposent d’exosquelettes pour diminuer la pénibilité des tâches. Des machines outils permettent aussi de positionner ou de retourner pour une bonne position de travail des châssis entiers de machine… tout est donc sous contrôle !

L’excellence par l’apprentissage

Valeur revendiquée depuis toujours par le groupe américain, l’excellence de la production est inculquée à tous les salariés. Et malgré une certaine difficulté à recruter, comme bon nombre d’industriels, Caterpillar Grenoble fait parti du top 3 des employeurs de la région. Il a ainsi créé son propre centre de formation régional agréé. Avec la mission d’accompagner l’intégration de nouveaux salariés, tout en leur permettant d’accéder à des qualifications professionnelles. Le tutorat remplit cet objectif (En 2018, 5,7 % de la masse salariale consacré à la formation).

Parallèlement, Caterpillar Grenoble a lancé un observatoire des métiers pour suivre individuellement l’évolution de chaque salarié. « Nous nous définissons comme une usine éco-citoyenne. Nous menons une politique de protection de l’environnement, de sécurité exemplaire, de programmes de santé et d’accompagnement de nos salariés. À ceci, viennent s’ajouter les notions de gestion des risques, de culture zéro accident, HSE et qualité », conclut le Président de Caterpillar France. Qui n’hésite pas non plus à revendiquer l’excellence de cette organisation en avouant même être en capacité d’intégrer de nouvelles lignes de produits si le cas se présentait.

En encadré : 2 usines Caterpillar à Grenoble et à Echirolles

Année 1962 2018
Effectif 300 1624
Capital Social 8 M€ 126 M€
Surface totale 195 000 m² 259 130 m²
Surface couverte 14 224 m2 137 091 m2

Article précédentDoublé gagnant pour CS Matériel
Article suivantCat D5 : le D6N remis au goût du jour
Franck
Après une vingtaine d’années passées à défricher les codes et usages des métiers de la construction et des professionnels des machines TP, je continue à faire ce que j’aime, aller à la rencontre de passionnés. Mon sujet c’est le terrain qui le dicte, où entrent en scène des personnages et des matériels. Et tout cela fonctionne car il existe une économie de marché et des stratégies d’entreprise. J’avoue j’aime aussi bien parler de la vie des boîtes en général. Qu’ils soient constructeurs, entrepreneurs, distributeurs, loueurs, techniciens, opérateurs, ils ont tous un regard différent à porter sur la réalité du secteur. Je leur donne avec plaisir la parole !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

dix-sept + 20 =