Présentation « explosive » à Egletons

421
Capral cartouches P2 Egletons
Les nouveaux systèmes de déroctage P2 viennent d'être présentés à l'école des TP d'Egletons

Les élèves de l’EATP d’Egletons ont l’opportunité de suivre une présentation sur les cartouches P2 destinées à la fragmentation thermique de blocs ou du béton. Une alternative à l’explosif traditionnel quand l’environnement ou l’urbanisation n’autorisent pas le minage. Ou une caractérisation géologique de roche non adaptée.

Le Dig Tour 2024

Jean-Paul Campani de la société Capral et spécialiste des cartouches P2 pour la fragmentation thermique de blocs rocheux ou de béton a pris rendez-vous à l’EATP d’Egletons pour une journée d’information sur cette alternative à l’explosif.

Le but est de faire prendre conscience aux étudiants de l’intérêt de cette technique moins invasive pour l’environnement. « Cette solution innovante rentre dans le schéma rappelant l’utilisation de l’explosif. C‘est-à-dire des cartouches électriques avec carburant poudre mais sans les contraintes techniques et administratives« , rappelle Jean-Paul Campini.

JCB 18Z

Dans le cas du système de déroctage P2, l’idée est de fragmenter une structure rocheuse dans des travaux particulièrement sensibles par leur environnement comme en VRD ou en terrassements rocheux urbains. Ou encore de déconstruire des ouvrages en béton.

 » Contrairement aux procédés traditionnels, les molécules résultant des combustions de la cartouche P2 sont biodégradables. Cela permet d’envisager certains travaux où le gasoil et les hydrocarbures des moyens classiques sont interdits. Comme c’est le cas pour certains cours d’eau. Des environnements sensibles où sont proscrits les explosifs dans lesquels on retrouve des molécules d’aluminium, de plomb, de mercure non biodégradables« , reprend l’ingénieur.

Rappel technique

Les procédés P2 de déconstruction utilisent des combustions de type « anaérobie ». Ce qui veut que les combustions des poudres P2 s’effectuent qu’en absence d’oxygène. Il en résulte des fortes pressions et des vitesses lentes. De quelques mètres par seconde. Appelée pression thermique.

Cette typologie de pression entraîne 5 avantages majeurs :

  • il ne s’agit pas d’explosifs (ceux-ci ont pour principal carburant l’oxygène avec des poussées)
  • pas de vibration, ni de projection ou de bruit
  • pas de rejet de CO2

Au niveau présentation et mode d’emploi, le combustible P2 est contenu dans une enveloppe plastique cylindrique. La mise à feu s’effectue par un courant électrique activant un piézoélectrique.

La société Capral est partenaire de l’organisme allemand de formation et d’habilitation, la Dresdner Sprengshule (www.sprengshule-dresden.de). Cette école propose un programme éducatif sur la technologie des explosifs, leur élimination, la pyrotechnique, sur le transport de marchandises dangereuses et la déconstruction mécanique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

cinq × quatre =