L’approche pragmatique d’Ammann sur l’électrique

245
la batterie de la pilonneuse électrique est facilement interchangeable. En arrière plan le tandem 100 % électrique avec ses moteurs de translation et de vibration situés dans l'axe d'entraînement des billes

Ce n’est pas la énième présentation d’une offre d’engins électriques, mais un éclairage sur la façon d’aborder la transition énergétique, jugée à ce jour comme une contrainte, trop chère et peu adaptée au monde du chantier. Rendez-vous est donc pris sur un lotissement de la périphérie de Rennes entre Ammann France, Vézie du groupe Bage et le loueur Bleu Blanc, pour suivre en direct l’allumage (sans émission) de 4 modèles électriques inédits : pilonneuse eATR68 de 70 kg, plaque vibrante eAPF 12/40, tandem eARX26-2 de 2,6 t et mini-pelle de 1,4 t zéro déport l’eAMX 15.

Le Dig Tour 2024

On connaissait la mini pelle électrique Ammann fabriquée en Italie par Sampierana (groupe CNH), mais peu le compactage zéro émission du constructeur avec sa pilonneuse, sa plaque et son tandem de 2,6 t. Cette offre dédiée, sans émission polluante, sans bruit et avec plus de confort pour les opérateurs, est une nouvelle pierre à l’édifice de la décarbonation du secteur de la construction. Mais aussi de la France qui vise la neutralité carbone à horizon 2050. Acteur de cette démarche, le Groupe Bage, spécialiste des réseaux d’énergie, de télécommunications, de gaz, avec ses 8 filiales, ses 19 agences et ses 500 personnes.

Animateur technique sur ce chantier bas carbone, Erwann Aveline, directeur commercial d’Amman France, qui explique la démarche « résolument pragmatique » du constructeur suisse pour développer son offre bas carbone. En proposant les modèles les plus aptes à répondre efficacement au challenge de l’électrification des engins. Comme la pilonneuse, utilisée majoritairement en réparation de voirie avec des temps de fonctionnement compris entre 1/2 à une heure. Ou encore la plaque vibrante qui doit garantir une opérabilité un peu plus longue sur une journée mais compatible avec l’autonomie d’une batterie lithium ion.

JCB 18Z

Interchangeabilité et moteurs électriques

La pilonneuse eATR68 de 70 kg (semelle de 280 mm ; 3 niveaux de vitesses) et la plaque vibrante eAPF 12/40 (semelle en caoutchouc de 400 mm) partagent le même moteur, le GXE Honda de 2,4 ch (avec bouton start and stop) et la même batterie lithium-ion Honda Power de 720 Wh 10 A. « Les performances de compactage sont strictement équivalentes aux modèles thermiques. Avec en bonus, du confort et un environnement préservé. Sans oublier la facilité d’utilisation avec les batteries interchangeables, tout comme on le ferait pour de l’outillage électroportatif. Le chargeur des batteries est également facilement transportable. Avec même la possibilité de l’alimenter sur une prise 12 V d’un camion benne, avec un transformateur. L’électrique c’est aussi le moyen de prévenir les vols d’essence« , témoigne Erwann.

Remarque sur les plaques 12/40 et 12/50, si leur plateforme est commune aux versions thermiques 15/40 et et 15/50, avec des largeurs de semelles identiques, le moteur électrique tournant moins vite pour préserver une autonomie de 30 à 40 min, la force de compactage est moindre.

Passant sur le tandem double bille, l’eARX26-2 de 2,6 t et de 1,2 m de large, on découvre un modèle repensé pour optimiser sa puissance électrique. Seule sa direction au volant reste hydraulique. Deux gros moteurs électriques situés de chaque côté de la bille alimentent la translation et la vibration du tandem. Un système de récupération d’énergie s’active lorsque le tandem s’arrête ou la vibration est désactivée. Les moteurs électriques continuent alors à produire de l’énergie, envoyée au bloc batterie pour augmenter l’autonomie. Le pack batteries d’une capacité de 31,5 kWh se recharge soit à partir du chargeur présent à bord (50A) en 12 h ou externe (200A) en 3,5 h. Le système de vibration multifréquence de 55 à 66 Hz offre une force de compactage de 29 à 41 kN. L’utilisation d’une tension basse de 48 volts minimise les risques de blessure pendant le fonctionnement et la maintenance

Puissance réglable

Encore assez unique sur le marché, la mini pelle Ammann eAMX15 offre 3 modes de puissance plus un autre totalement personnalisable. Ces différentes modes jouant sur l’autonomie, 4 h à puissance max, 6 h en standard et 8 h en économique.

Basée sur la plateforme de l’AMX14, cette version électrique (21,5 kWh) reçoit une voie variable du train de chenilles (79 à 110 cm). Soit un modèle adapté pour les travaux de démolition intérieure, avec un vérin inversé sur le dessus du bras. Côté confort ses deux consoles de joysticks sont déboîtable sur l’extérieur, facilitant l’accès et l’installation du chauffeur.

« C’est le deuxième événement que nous organisons de la sorte pour mieux appréhender les différents types d’énergies à notre disposition, bio carburants, hybrides, électriques, hydrogène. Dans deux ans, avec l’évolution des technologies notamment sur les capacités et tailles de batteries, on pourra voir plus clair« , explique Philippe Jan de Bleu Blanc, un loueur régional de l’ouest disposant de 9 000 matériels et de plus de 30 agences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

vingt − 10 =