Le gaz, c’est mieux que l’élec ?

411
Kubota gaz
La version gaz de la KX019-4 reçoit à l'arrière le compartiment supplémentaire pour loger en toute sécurité une bonbonne de gaz de 13 l. L'autonomie semble généreuse.

Étant l’un des premiers en région parisienne à prendre en main la Kubota KX19-4 au gaz, Patrizio Arrillotta, gérant de TPMS ne tarit pas d’éloges sur ce mode d’alimentation. Faible consommation, moins d’émissions et de bruit, la KX19-4 Kubota offre des performances étonnantes en BRH comme en terrassement.

blank

Pour cette première mise à l’épreuve de la 1ère mini-pelle au gaz de Kubota, le creusement d’un puits de secours de 9 m de profondeur dans le cadre du Grand Paris. Le plus souvent dans du coulis de béton durci issu de forages et / ou d’excavations de parois moulées. C’est donc un banc d’essai idéal pour la pelle dans des milieux hostiles. Et pour savoir ce qu’elle a dans le ventre et son autonomie.

«  Première grande surprise, en tapant 4 heures en continu au BRH, on a vidé ¼ d’une bonbonne de gaz de 13 l. Ce qui veut dire que l’on a 1,5 jour à 2 jours d’autonomie. Sans compter la baisse des émissions et du bruit, en tous les cas en perception. Elle est tout à fait adaptée aux travaux de creusement en souterrains ou puits », explique Patrizio. Sa société a été choisie par le distributeur francilien de la marque Kubota, Bouchard. Il y aura en tout 8 modèles tests en France.

blank

« Après je reste assez prudent sur l’engouement des TP pour une alimentation au gaz. J’ai pu constater une certaine appréhension de mon chauffeur dans les changements de bonbonnes, notamment à la décompression. Pour autant dans l’industrie, il est très commun d’utiliser un chariot au gaz. Et quand on est devant la plancha le dimanche et qu’il faut changer la bonbonne… en général on ne se pose pas trop de question, non ? « , s’amuse Patrizio.

Et si on évoque d’ailleurs ce changement de bonbonne, selon l’utilisateur, ça ne prend pas plus de 2 à 3 minutes. Avec une cinématique bien étudiée pour éviter tout effort. En effet, la bonbonne pivote sur un axe pour arriver près du sol, et faciliter son chargement / déchargement.

Cette pelle KX19-4 est, en présentation extérieure, très semblable à une thermique. Elle opte pour une version canopy. Aujourd’hui en phase de test final, ce modèle au gaz devrait être disponible à la vente en cours d’année prochaine.


 «  Je crois plus dans ces solutions alternatives que dans le tout électrique, qui pose le problème d’une recharge facile en ville. Avec cette pelle Kubota au gaz, on a une machine prête à l’emploi. Facile à utiliser dans toutes les conditions, notamment en curage de bâtiments avant démolition. Après, je pense que cette technologie pourra aussi être bien adaptée à des pelles de plus gros tonnage, en 5 et 8 t, pourquoi pas ? » conclut Patrizio Arrillotta

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

un × trois =