L’électrique débarque aussi sur les trancheuses

43
blank
L'E-Sidecut Marais Tesmec était présent sur bauma avec un capotage transparent avec aperçu du schéma de montage électrique

L’ingénierie Marais, du groupe Tesmec, lance la version prototype électrique de son Sidecut, avec l’E-Sidecut. Histoire d’adapter la pose du FFTH avec le milieu urbain ultra-dense et ZFE.

EUROMASTER EXPERTISE

L’e-Sidecut adopte un bloc d’alimentation électrique de 358 V qui se recharge en 12 h (230V @ 16A) ou 4 heures 3H (400V @ 32A). Le moteur électrique fonctionne à une vitesse de 3 000 tr/min et délivre une puissance continue de 42 kW (60 kW à 5000 tr/min), avec refroidissement par eau.

Cette nouvelle architecture électrique offre plus de puissance instantanée, plus d’efficience et donc plus de productivité. Le moteur électrique alimente deux pompes hydrauliques pour la translation et l’entraînement de la roue Marais RC350. L’ouverture est de 35 cm mini pour une largeur de 45 à 80 mm. Outre la performance, le e-Sidecut réduit l’impact sonore du chantier et le coût de l’ouverture au ml.

Ce prototype de trancheuse compacte « green touch » s’inscrit dans la tendances des solutions zéro émission déjà lancées dans le domaine du câblage souterrain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

19 + huit =