Cat 352 UHD : la démolition « NextGen » de Caterpillar

348
Cat 352 UHD NextGen
Sur cette démolition d'une ancienne imprimerie de la région grenobloise, Chastagner du groupe Eiffage participe à la finalisation du prototype de la nouvelle pelle Cat 352 NextGen, capable d'atteindre 28 m avec un outil de 3,7 t. Ici en version bras court.

Depuis 2018, Caterpillar est revenu sur le marché de la démolition de grande hauteur avec un concept 100 % maison, made in Japan. Il s’agissait de la pelle 340F UHD faisant suite à la 330C UHD. C’est désormais la 352 UHD NextGen de 70 t et de 28 m de hauteur qui fait l’actualité. Tour d’horizon sur ses premiers coups de cisailles en Europe, chez Chastagner, du groupe Eiffage.

blank

Cette pelle Cat 352 UHD NextGen découverte en exclusivité dans la région de Grenoble est dans le jargon du constructeur américain au stade du “field follow”. Autrement dit du prototype en phase finale avant sa commercialisation. C’est aussi le seul et unique modèle évoluant en Europe. Et pour notre plus grand bonheur, elle est chez nous, preuve de la technicité reconnue de nos entreprises de démolition. Et à ce jour, il existe uniquement un deuxième modèle aux Etats-Unis.

C’est donc une opportunité assez rare que nous vous faisons partager dans ce reportage avec les premières impressions des spécialistes du constructeur mais aussi des opérateurs aguerris de pelles à grand bras. Et il en ressort en premier une stabilité largement renforcée. Et ceci en adoptant un châssis à voie variable hydraulique qui passe de 3 m à 4 m. Ce qui veut dire un gabarit facilement transportable en version repliée et une bonne assise une fois son châssis dépliée à 4 m. Même avec des largeurs de patins classiques en démolition de 600 mm. Cette pelle de près de 70 t avec son bras de 28 m n’a donc rien à envier aux autres modèles concurrents japonais et coréens.

blank

blank

Le dimensionnement du bras en trois parties n’échappe pas non plus à l’oeil de l’expert en démolition. Rien que sur une comparaison visuelle rapide entre celui de l’ancienne 345C et la 352, il est clair que Caterpillar revient avec du «  très costaud ». En dehors du fait que le nouveau modèle adopte des connecteurs hydrauliques types push-pull pour l’attache de flèche et qu’il est truffé de capteurs, pour alimenter tous les modes électroniques offerts par la série NextGen.

Le verdict du terrain

Pour ce nouveau porteur de démolition Caterpillar, les premiers retours du terrain sont positifs. Jugé confortable, stable et efficace aussi en équipement long que court, les débuts de la nouvelle bête Cat semblent prometteurs. Car elle a déjà été testée en plusieurs configurations de chantier. La nuit en démolition éclaire d’un pont autoroutier. Puis, en déconstruction actuellement d’une grosse imprimerie dans la région de Grenoble, implantée sur un site d’une surface de 60 000 m2.

La 352 UHD NextGen a donc passé ses premiers examens d’entrée en service. Mais elle fait encore l’objet de toutes les attentions et de visites régulières des ingénieurs et de spécialistes produits de Caterpillar ainsi que son distributeur Bergerat Monnoyeur. Et de leurs avis, ce prototype nécessitera très peu d’améliorations techniques pour sa commercialisation. Si ce n’est essentiellement des réglages hydrauliques pour l’européaniser quelque peu.

Passons à ses performances. Et là des bonnes surprises. Les spécialistes de Bergerat Monnoyeur annoncent des capacités en hausse. Comme la possibilité d’adapter un outil de démolition de 3,7 t, comme le multiprocesseur MP332 Cat, sur le bras long de 28 m. Et une portée avec ce même outil de 16 mètres. Avec un coupleur au bout, le MP324 Cat de 3 t est conseillé. La machine est également fournie avec un bras rétrofit, soit une flèche de 9 mètres assortie d’un balancier 3,35 mètres. Cela permet d’obtenir une profondeur maximum de creusement de 6,67 mètres. La portée au niveau du sol est alors de 12 m.

blank
Le porteur dépasse les 70 t avec son équipement long

Autonomie reconnue

Autre demande qui a été prise en compte dans le développement de la 352 UHD, sa capacité à décharger elle-même son bras long en 3 parties de 28 m. Ce qui veut dire la possibilité pour le chauffeur d’être autonome. Et d’éviter surtout de faire appel à une grue dont le coût de location est compris entre 1500 et 2000 €.

Après sur le changement entre le bras court et long, les ingénieurs japonais de Caterpillar parlent d’une demi-heure à deux personnes. Seul sur le chantier de Voreppe, l’opérateur de Chastagner l’a fait en une heure, sans outillage spécifique. Autre avantage de la série NextGen, une maintenance simplifiée. Et des intervalles allongés pour le remplacement de filtres pour des coûts d’entretien réduits. Tout comme la consommation annoncée également en baisse de 10 %

blank
En cabine, on retrouve une tablette tactile, avec mémorisation des débits des outils, poids et hauteur du bras pour un suivi visuel de l’enveloppe de travail possible avec alertes et bipeurs sonore en cas de franchissement des abaques

La base NextGen

La version à grand bras repose sur le châssis et la tourelle de la nouvelle pelle 352 NextGen à bras court de terrassement. Elle intègre toutes les options technologiques connues sur cette génération. Pesage embarqué, limiteur de hauteur et de profondeur, guidage 2D…. pour ne citer que les plus connus. Après propre à la démolition, on retrouve une cabine inclinable et les protections du pare-brise y compris celui du toit renforcé.

En standard, elle est proposée avec un bras rétrofit à 2 positions, soit en flèche droite, soit courbé de 9,1 m et balancier de 3,35 m. Le godet renforcé est proposé en lame droite (HD) ou SD (semi delta) avec angle biseauté en bord de lame. En cabine, on retrouve une tablette tactile. Avec mémorisation des débits des outils, poids et hauteur du bras pour un suivi visuel de l’enveloppe de travail possible. Des alertes et bipeurs sonores sont également prévus mais déconnectables en cas de franchissement des abaques. Au niveau motorisation, on retrouve le C13 Cat Stage V développant 317 KWa soit 425 ch. Le débit hydraulique de la pompe principale est de 779 l/min

Caterpillar prolongera son expérience dans le domaine de la démolition, en proposant à l’avenir différentes configurations de flèches. Si la 340 existe déjà en flèche droite, la 340F UHD verra arriver sa succession en NextGen. Y compris de nouvelles CINÉMATIQUES. Il n’est pas à exclure de plus gros porteurs pour les marchés de très grande hauteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

un + dix =