Compactage : le 1er rouleau duplex à direction assistée by Ammann

759
Plus maniable avec sa bille avant directrice, l'opérateur peut précisément positionner son rouleau, ceci sans forcer.

Ammann sort le premier rouleau duplex à bille avant directrice, l’ARW 65 S pour Steerable (dirigeable). C’est une petite révolution dans le monde du compactage léger, pour un modèle datant de presque 30 ans. D’un petit coup de pouce, à droite ou à gauche sur un bouton poussoir, la bille avant va tourner selon un angle max. de 15°. Plus besoin d’être un grand costaud pour piloter cet engin.

C’est une belle innovation du suisse Ammann, qui s’est penché sur une vraie problématique de chantier. En dehors des normes de sécurité obligatoires comme le bouton poussoir anti-écrasement à l’extrémité de timon, ce modèle n’a pas réellement évolué en une trentaine d’années. Il s’est même au fil du temps banalisé, coincé entre la grosse plaque vibrante et le tandem autoporté.

En France, il s’en vend encore un bon millier d’exemplaires chaque année. 1 329 pour être exact sur 2022 et presque en totalité dans la location. Alors qu’il se vend 10 fois plus de plaques vibrantes. Ceci étant, le rouleau duplex à guidage manuel reste l’apanage de certaines entreprises routières dignes de ce nom. Comme pour la division Route de l’entreprise STPI (Haute-Saône), où il se rend utile sur des chantiers spécifiques. Comme pour réaliser des voiries en pente, là où un tandem autoporté sera plus délicat à manier voire dangereux pour son conducteur.

Le dig tour 2024

Pour autant, on reconnait volontiers qu’il n’est pas forcément adapté pour tous les bras. Il faut avoir de la force et un bon coup de main pour le faire virer d’un côté ou d’un autre. Le moyen ? Soulever le timon pour le faire basculer et pouvoir l’orienter dans la bonne direction. A la fin de la journée, le gars, il en aura plein les bras. Même pour boire une bonne chopine de bière ! 

Fini la galère

A l’époque du compacteur autonome, des assistances à outrance, de la préservation de la santé et de la sécurité du travailleur, Ammann apporte une réponse concrète avec ce rouleau au poids contenu et à un prix étudié. C’est-à-dire compris dans une fourchette compatible avec un marché extra concurrentiel.

Encore en version préliminaire, l’ARW 65 Steerable fait actuellement son tour de France chez les pros de la route. Comme chez STPI Route en Haute-Saône, un partenaire historique d’Ammann France et aux connaissances solides sur différents types matériels routiers. « Nous utilisons principalement des produits Ammann, plaques vibrantes, tandems double bille, finisseurs et 12 mini-pelles AMX 65TR, à volée variable. Quatre exemplaires de plus sont programmés cette année dont 2 AMX 100 de 10 t. Ces mises en tests de nouveaux matériels sont des deals gagnants gagnants, tant pour le constructeur que pour notre entreprise. Nous faisons remonter les informations utiles comme sur l’ergonomie d’utilisation ou les performances réelles. En retour, nous savons que nous allons pouvoir bénéficier de ces évolutions techniques et continuer d’investir dans la marque« , assure Frédéric Metrat, responsable matériels du groupe STPI, gérant un parc de 300 machines.

Ce qui change

Visuellement, ce nouveau rouleau duplex Ammann ne change en rien du standard avec toujours le choix entre deux motorisations diesel, Yanmar ou Hatz. Pour les plus avisés, ils remarqueront au premier coup d’œil un timon raccourci d’un tiers. Ce qui permet à l’opérateur d’être au plus près de la machine, là où la visibilité sur le compactage est la meilleure.

Et à l’avancement, il pourra diriger son rouleau comme bon lui semble, en appuyant sur le bouton poussoir à droite ou gauche, placé sur le haut du manipulateur central. En fin de passe, il sera facile d’anticiper la suivante, en positionnant son compacteur de façon à attaquer une nouvelle bande au retour, ceci sans arrêter. Ou encore, il pourra longer avec précision des murs ou bordures de voirie, de chemins, d’allées. Tout comme réaliser un arasement de surface du premier coup.

Si on passe la tête en dessous du châssis, on remarque une nouvelle cinématique pour la bille avant sur pivot, actionné par un vérin transversal. Pour autant, selon le constructeur, ni la hauteur, ni le poids de l’engin (720 kg) n’ont pas beaucoup changé. Soit un centre de gravité identique et pas de risque de marquage sur enrobé chaud.

L’angle pour la bille avant est de maximum 15° à droite ou à gauche, sur une largeur identique de compactage de 650 mm. La marche avant ou arrière s’opère tout simplement avec le manipulateur central comme avant. Toujours présent, un choix sur la puissance d’amplitude de la vibration. Petite pour l’enrobé et plus importante pour une couche de forme ou un sol de matériaux fins. Ce qui veut dire qu’avec une seule machine, on arrive à compacter deux types différents de revêtement.

De gauche à droite Denis Baland et Olivier Banet, Ammann France, Fabien Jacquin et Frédéric Metrat, STPI Route

Specs ARW65 S

  • Grande amplitude (0.5 mm) pour la couche de forme.
  • Faible amplitude (0.3 mm) pour les enrobés.
  • Racleurs, réservoir d’eau de 60 litres
  • Système d’arrosage pour enrobés
  • Système de bille directrice exclusif Ammann
  • Moteurs Diesel Hatz 1D42 de 8,6 ch ou Yanmar L100V de 8,2 ch à 2 800 tr/min
  • Consommation 1.7 l/h Hatz et 1.2 l/h Yanmar

  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quatre + 20 =