Chargeuse Case 921G, la plus véloce pour Jean-François Boltz – Tegral

552
Jean-François Boltz de Tegral, devant son parc de chargeuses Case 921 G, le meilleur compromis en vélocité et coûts d'utilisation selon lui

Exit sa plus grosse chargeuse, Jean-François Boltz fait tourner sa sablière/gravière à côté de Mulhouse avec 3 Case 921 G équipées d’un godet de 4 m3. A l’écouter, c’est les plus rapides en cycles de chargement.

Le Dig Tour 2024

« J’ai eu l’occasion d’avoir plusieurs marques de chargeuses sur mon parc, à la longue, on sait rapidement reconnaître les bons modèles. Et je fois dire que la chargeuse Case 921G est un très bon compromis pour mon application, c’est-à-dire, en reprise sur tas et chargement camions », explique en préambule Jean-François Boltz, exploitant de la gravière Tegral dans l’Est de la France.

Pour tout dire, il nous avait déjà reçu en 2016 au début de l’histoire du magazine TP Aménagements et déjà il parlait en bien de ses chargeuses Case. Depuis, il s’est séparé de son plus gros modèle de 5 m3, une 1121 G. Et il a repris une troisième 921G à la place pour faire autant voire plus de boulot. « Sur le segment des 4 m3, je n’ai pas trouvé mieux. C’est la plus petite chargeuse sur pneus en gabarit du marché mais bien la plus véloce. Et si on parle du prix, on peut dire que l’investissement dans ces machine est rentable, on gagne en production et en consommation« , répète Jean-François.

  • Hydrokit caméra TPA
  • kobelco sk75

En faisant le tour de ses chargeuses, on constate le soin apportée par les chauffeurs sur un matériel qui a déjà bien tourné. La durée d’exploitation chez Tegral est de 5 ans. Ces chargeuses Case, comme ses deux tombereaux articulés Bell sont entretenus par le concessionnaire local Matequip BTP avec qui Tegral travaille depuis 2014.

Une transmission ZF éprouvée

On retrouve sur les chargeuses 921G, un moteur FPT 6 cylindres de 255 chevaux, reconnu pour sa simplicité au niveau du post traitement, facilitant d’autant l’entretien et abaissant les coûts d’exploitation. La boîte de vitesses est de type « powershift » ZF à 5 vitesses avec un « lock-up ». C’est un système bien fiabilisé qui permet d’économiser du carburant. En cycle de chargement, la machine travaille sur le convertisseur de couple, puis au roulage le « lock-up » de la transmission se verrouille et passe en « prise directe », avec un rapport de 1:1.

Jean-François annonce d’ailleurs une consommation moyenne sur ses chargeuses 921G de 12,4 l/h. En option, il a pris le graissage centralisé, un pesage embarqué Ascorel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

trois × 2 =