Les pelles à pneus Cat roulent techno !

155
Cat M314[28888]
Les pelles sur pneus NextGen de Caterpillar, issues de l’usine de Grenoble en France, débutent leur commercialisation par les modèles conventionnels, M314 et M318

Les pelles sur pneus NextGen de Caterpillar, issues de l’usine de Grenoble en France, débutent leur commercialisation par les modèles conventionnels, M314 et M318. Puis les M316 les rejoindront au planning début 2021. Les deux rayons courts, M315 et 317, intégreront la chaîne, au mieux, mi-2021 en même temps que les M320 et M322. Les pelles de manutention MH sortiront en suivant avec un nouveau modèle gros tonnage de 35 à 40 t. Bref, le planning des nouveautés pour ces Next Gen est bien chargé.

blank

À l’image des modèles à chenilles Cat NextGen de plus de 20 t, les pelles sur pneus NextGen bénéficient à leur tour de toutes les possibilités technologies embarquées. Parmi elles, on retrouve le guidage 2D, les barrières de protection (limitation du mouvement des équipements) en hauteur de levage et en profondeur d’excavation. On retrouvera aussi le pesage embarqué… de plus en plus prisé dans un monde de plus en plus contrôlé.

Mais pour rester dans l’offre et un prix attractif « marché », Bergerat Monnoyeur a décidé de proposer un standard. Il s’agit d’une version dépouillée du pack technologique. Mais attention, ce n’est pas une version GC. En effet, surprenamment, le fabricant ne propose, à priori, pas de gamme « loueur ». Comme il le fait en revanche sur les nouvelles pelles à chaînes 313, 315 et 317.

KRAMP

Parmi les grandes améliorations, ces pelles à pneus s’offrent une cabine profondément revue. On découvre ainsi une visibilité largement améliorée. Notamment pour le côté droit qui faisait un peu défaut sur la précédente version. Pour l’augmenter, la cabine disposed’une surface vitrée grandement élargie, notamment sur la partie inférieure.

Les montants de vitre sont plus fins. Le tout nouveau capotage arrive à dégager l’espace avant de la tourelle. La visibilité sur l’arrière s’améliore avec un capot moins haut et plus plongeant. Enfin, 2 niveaux de finition arrivent. Premium avec siège chauffant, ventilé et réglage automatique. Ou Deluxe avec siège chauffant, à suspension pneumatique réglable).

Toujours pour augmenter la visibilité, les caméras sont en standard, en vision arrière et latérale pour un effet « birdview ». Pour le confort, la cabine est sur silentblocs. Elle reçoit plusieurs grands espaces de rangement sous et derrière le siège, ainsi que dans des compartiments au plafond et des consoles.

Petit gadget technologique, bien pratique pour éviter le vol, le démarrage s’effectue à l’aide d’un bouton-poussoir à l’intérieur de la cabine. Ou à distance à l’aide d’un porte-clés Bluetooth ou de la fonction d’ID de conducteur unique. En cabine, on retrouve le grand moniteur à écran tactile de 10 pouces avec une molette de commandes. Une fonction de blocage automatique de l’essieu détecte si le frein de manœuvre doit être verrouillé ou déverrouillé. Ce qui réduit le nombre d’actions requises par le conducteur.

Dans l’ensemble, un concept bien éprouvé

Sur la partie technique, on peut noter l’apparition de pompes électro hydrauliques. Elles étaient devenues des standards sur les pelles à chaînes NextGen. Garantes d’une meilleure contrôlabilité et d’une baisse de la consommation. De même en cabine, la souplesse des joysticks peut être réglée en fonction des préférences personnelles. Avec plus ou moins de résistance. C’est là encore, de la technologie issue de leurs grandes sœurs sur chenilles. Pas d’option au catalogue pour les 4 roues directrices. Seules les deux roues avants restent classiquement directrices, manœuvrables à partir d’une molette sur le joystick droit. Mais toujours 4 roues motrices avec moteur indépendant.

Pour la motorisation, on retrouve le même Caterpillar utilisé sur la série F, le C4.4 Cat conforme aux normes Stage V (SCR plus FAP). Ces pelles sur pneus reçoivent un réservoir de carburant plus grand que sur les précédents modèles. Seul petit bémol, son remplissage nécessite de monter sur la tourelle. Une pompe bien positionnée aurait sans doute pu éviter cette manœuvre.

Côté performance, le constructeur indique avoir travaillé sur une hausse de l’ensemble de mouvements de travail de ces modèles. Avec des forces de cavage, d’arrachement et un couple d’orientation en hausse. Rapide elle peut se déplacer sur les chantiers à la vitesse respectables de 34 km/h. Et pour davantage de versatilité, Bergerat Monnoyeur propose aussi toujours à son catalogue ses tiltrotateurs TRS (accord avec Rototilt) pour ces nouvelles pelles sur pneus. Les lignes hydrauliques sur ces pelles à pneus sont prévues en conséquence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

quinze − 9 =