Une Case CX240D sur-mesure pour Petrelli

141
Case CX240D

L’entreprise Petrelli réalise des travaux d’infrastructures, de route, de réhabilitation et des travaux spéciaux. Pour travailler dans des contextes difficiles et sur des terrains accidentés, elle a acquis une Case CX240D qu’elle a fait complètement personnaliser. Celle-ci est à l’oeuvre en ce moment sur le chantier de la Bocca Trabaria.

Rototilt R1-R8

La Bocca Trabaria est l’une des principales routes reliant les régions de l’Ombrie des Marches. Son col culmine à 1044 m d’altitude. Cette route a été construite entre 1822 et 1830. Et, suite à des glissements de terrains, l’Anas, organisme en charge de la construction et de l’entretien des infrastructures italiennes, l’a fermé à plusieurs reprises à la circulation puis a décidé d’intervenir. Aussi, les travaux de réfection sont en cours pour un montant de 889 090 euros. Et, c’est l’entreprise Pretelli Srl qui a remporté pour ce projet. Pour mener à bien ce chantier, elle a emmené sur place deux machines Case Construction, dont sa pelle Case CX240D.

« Cette route souffre, comme tous les cols de montagne, d’importants problèmes géologiques et géotechniques. Un glissement de terrain a aggravé la situation. Et, il a menacé de devoir répéter les fermetures de la route. Aussi, l’Anas a décidé d’intervenir rapidement » raconte Francesco Pretelli, gérant de l’entreprise éponyme.

blank

La pelle Case CX240D adaptée pour répondre aux besoins de l’entreprise

L’entreprise Pretelli a donc emmené sur place deux machines Case. La première, une Case CX240D. La machine, de tout juste un an a déjà 500 heures au compteur. « Nous estimons que pour ce chantier, elle fera plus de 1 000 heures, confie Enrico Pretelli, fils du dirigeant. Elle a été conçue spécialement pour nos besoins, en collaboration avec le concessionnaire Ravenna. Il l’a configuré spécifiquement pour nous. Elle dispose d’une flèche en deux parties car nous travaillons dans des conditions extrêmes. Nous avons obtenu une homologation pour le levage à grande hauteur. Ainsi, nous pouvons effectuer des tâches qui nécessitent habituellement une grue de chantier. Aussi, nous pouvons faire un seul travail avec la même machine tout en utilisant une pelleteuse pour le terrassement« .

La Case CX240D apporte pleinement satisfaction. « Elle est très stable avec son poids de près de 26 tonnes et ses chenilles à double nervure. Et, sur ce site, à plus de 1 000 m d’altitude, c’est crucial. »

Une CX145 DSR en renfort

La seconde machine sur le site n’est autre qu’une CX145 DSR. Une pelle compacte à rayon court. Ici, elle sert pour soutenir la construction de traverses passives qui constituent une autre phase clé du projet. « La machine à un très faible encombrement et d’excellentes performances. Elles sont semblables à celles d’une pelle traditionnelle de la classe des 13/18 tonnes » constate Francesco Petrelli. « Elle se déplace facilement dans les environnements exigus et les espaces confinés. Mais, nous l’utilisons également pour transporter des micropiles. Celles-ci sont composées d’une enveloppe en acier à haute résistance, de barres d’armature et de mortier« .

Sur ce chantier, les équipes doivent empiler des piliers de grand diamètre. Pas moins de 120 pilier de 20 m de long et 80 cm de large sont nécessaires. Ensuite, dès que la paroi sera construite, les équipes mettront en place une centaine de tirants passifs avec une inclinaison de 20 degrés par rapport à l’axe de la courbe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 × 1 =