MB Crusher, deux techniques face à face

96
MB Crusher
Les deux techniques MB Crusher, concassage et criblage se sont rencontrées pour échanger sur les plus et les moins de chacune.

L’italien MB Crusher fait encore preuve d’un marketing original. Pour preuve, il met en scène deux godets qui échangent sur les plus de leur technique respective.

blank


MB-HDS, dis la vérité, tu es ici pour remplacer le modèle de godet cribleur MB-S, né bien avant toi ?
MB-HDS : Absolument pas ! Nous sommes deux produits indépendants mais complémentaires. Cela peut paraître compliqué, mais en réalité c’est très simple. J’essaie de vous l’expliquer avec quelques exemples. Sur un chantier aux États-Unis, il fallait séparer le sable des pierres pour produire un bon remblai de tranchée pour la pose de canalisations. Dans ce cas, j’étais le meilleur choix.

La raison ? Tout simplement parce que la manière dont je tamise le matériau et avec laquelle j’ai été conçu permet au matériau d’alimenter précisément la tranchée, sans gaspilage. En Espagne, en revanche, le godet crible MB-S14 a été plus adapté pour le nettoyage de plage.

blank

MB-S : Oui, en fait, pour ce chantier à Valence, il fallait séparer le sable des déchets pour préparer la saison estivale. Dans ce cas, l’important était précisément le calibrage de sortie du matériau. Une fois la dimensionnement des grilles choisi, les plus gros éléments ont pu être éliminés.
Vidéo: https://vimeo.com/448471615

D’accord, je comprends. Vous criblez le sable efficacement, mais quoi d’autres ?
MB-HDS 314: En Hongrie par exemple, nous étions mobilisé tous les deux pour un traitement de sol. Dans les deux cas, il fallait obtenir un matériau nettoyé très fin. Sur le premier chantier – le stade Bozsik – la terre devait être criblée pour la réutiliser comme couche de support pour le terrain de football. Pour l’autre site, cependant, une tranchée était en cours de réaliser pour acheminer des canalisations d’une prison à un nouveau complexe en construction. En théorie, les deux pourraient être utilisés sur les deux sites. Mais qu’est-ce qui a déterminé le choix de l’un par rapport à l’autre? Il suffisait de regarder le sol pour comprendre immédiatement quel équipement utiliser.

MB-S18 : Je me suis occupé du terrain de football, avec un panier de 10×10 mm. La terre excavée était sèche, mais elle contenait un peu de tout. Elle a donc dû être nettoyée et étalée uniformément pour ensuite accueillir le tapis d’herbe. Sur l’autre site, la terre était humide et certaines mottes s’étaient compactées : c’était un travail parfait pour le cribleur broyeur, le HDS, qui avec ses rotors parvient à casser les mottes et à les cribler.
Vidéo https://vimeo.com/454294014


Il me semble donc de comprendre que c’est le type de travail qui vous distingue et le résultat que vous souhaitez obtenir?
MB-S: Oui, exactement cela. Prenons comme exemple des matériaux comme le granulat et le concassé. Nous travaillons les deux types avec facilité. La différence réside précisément dans le résultat à obtenir.
En tant que cribleur à panier, je vais bien s’il s’agit de séparer la fine et d’obtenir des granulométries régulières. Bref, du matériel de qualité prêt à l’emploi. En République tchèque, j’avais l’habitude de trier les matériaux à utiliser pour construire une partie d’un réseau ferroviaire. Ici, l’important était la granulométrie de sortie, précisément parce qu’elle était requise par le type de travail.

HDS: J’ai traité des matériaux de démolition inertes. Dans ce cas il fallait faire rapidement et produire le plus de matériaux possible.
Vidéo: https://vimeo.com/454294026


Mais regardons les choses en face, y a-t-il des choses que l’un peut faire et que l’autre ne peut pas faire? Allez, au moins une.
HDS
: En fait, oui, il existe des matériaux et des procédés qui conviennent mieux à l’un ou à l’autre. Prenons le compostage par exemple. Je peux facilement l’aérer et le décomposer, grâce au mouvement de mes rotors. Deux exemples pour ce type d’applications. L’un en France, où ils ont utilisé le modèle MB-HDS320 pour aérer le matériau et l’autre en Allemagne, où le travail a été fait avec un modèle plus petit, le MB-HDS314. Pour les brindilles et les broussailles, hachées par les rotors peuvent ensuite être retravaillées.

MB-S: En fait, avec ma force centrifuge je ne pourrais pas travailler le compost, ce serait impossible, ne serait-ce que pour le fait que tout serait «emballé» et que le résultat ne serait pas celui souhaité.
D’un autre côté, je vais bien si le matériau est abrasif, ou avec de la ferraille ou des déchets de traitement en acier. Avec ces types de matériaux, il y aurait une consommation excessive des rotors pour le HDS, ce qui n’est pas le cas avec moi. Avec mon panier, je peux sélectionner et séparer le matériau à la taille dont vous avez besoin et le séparer facilement. Par exemple avec la ferraille, le fer reste dans le panier et la terre / la poussière / les copeaux sortent.

Ennemis / amis ? Non, juste deux outils qui se complètent, selon le résultat que vous souhaitez obtenir et le type de travail que vous avez à faire.
Peut-être que les avoir tous les deux dans le chantier ne serait pas une mauvaise idée !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 × trois =