L’hybridation H2 Electric by efa

60
blank
Ecosystème de l'hydrogène

L’intégrateur franco-allemand efa vient de bénéficier d’une subvention de 600 000 € de France Relance pour pousser une solution pile à combustible sur engins mobiles off road. L’idée est de passer en 2023 à un prototypage numérique et pourquoi pas physique en collaboration d’un constructeur. A bon entendeur !

  • Rototilt quickchange sept TPA
  • MB Crusher TP & Aménagements

Efa, c’est un peu la genèse de la start-up avec 23 ans d’expérience dans le développement de composants électriques et l’intégration de solutions packagées en électro mobilité. Originaire de Berlin en Allemagne, s’implantant en France en 2004, efa se positionne comme une cellule d’innovation d’avant-garde, s’impliquant dans des projets en co-développement pour électrifier tout ou partie d’un véhicule. Cela passe par la conception et la production de sous-systèmes électriques pré câblés et prêts à brancher pour alimenter des groupes de propulsion d’engins.

 » D’un côté, nous sommes revendeurs de composants et sous-ensembles électriques avec un stock et un choix importants. De l’autre nous sommes développeurs et intégrateurs de solutions d’énergies alternatives pour engins off road« , explique Guillaume Bougrine, responsable de l’activité efa Components. Ses domaines de prédilection sont les engins off road dans l’agriculture, le TP, le rail, le portuaire ou l’aéroportuaire.

Hybridation

Si on n’a pas forcément encore tout vu en électrification, notamment en optimisation en taille et en puissance des batteries, une grande porte de recherche s’ouvre actuellement sur l’hydrogène comme nouveau potentiel énergétique à bas coût, zéro émission et surtout apportant une vraie réponse sur la problématique de l’autonomie des batteries. Le but étant de mettre en place une hybridation entre électrique et hydrogène, les batteries pour mieux gérer les pics de puissance et l’hydrogène pour augmenter leur autonomie en les rechargeant.

L’hydrogène est donc une source d’énergie pleine de promesses, soumise cependant à des contraintes physiques bien réelles. L’infrastructure de production et de distribution est en France relativement inexistante même si les pouvoirs publics ont des objectifs ambitieux pour un déploiement rapide sur le territoire.

Reste aussi une grosse démarche en recherches et développements pour valider un concept de réservoir d’hydrogène XXL garantissant une sécurité totale en conditions réelles d’exploitation. « Nous avons déjà prouvé avec nos solutions d’électrification, la pertinence de notre approche, en termes de sécurité de fonctionnement, de compacité et de performances. Nous sommes donc dans la même vision pour développer un système d’hybridation faisant appel à l’hydrogène», rappelle Arnaud Couty, responsable de projets au sein d’efa Controls.

Sur des projets concrets d’hybridation thermique / électrique, efa produit, par exemple, un système électrique pour une nacelle hybride rail-route inédite.

Objectif prototype

L’objectif de la solution hydrogène baptisée Projet H2 (efa) vise la prolongation de l’autonomie par l’adaptation sur un engin off road à transmission électrique d’une pile à combustible avec son réservoir d’hydrogène.

Pour ce faire efa a lancé un projet phasé sur un délai imparti de 2 ans et 7 mois. Où suite à l’identification des fournisseurs et des utilisateurs, mais aussi des cas d’usage potentiels et de partage des visions du marché, l’intégrateur de systèmes multiphysiques développera dès 2023 un prototype numérique.

Celui-ci sera doté d’une hybridation pile à combustible en complément d’une transmission électrique, dimensionnée selon un cas cohérent d’usage, pour être au plus proche de l’exploitation réelle.  » Mais avant toute chose, ce démonstrateur physique doit se matérialiser dans un projet de co-développement avec un constructeur, avis donc aux potentiels intéressés ! », lance Arnaud comme mot de la fin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 × 2 =