La roue tourne chez Marais

514
blank
Benoit Moisson, Frédéric Garde et Vincent Cochard Marais Tesmec

Frederic Garde revient à ses premiers amours dans le tranchage en prenant le poste de commercial France et pays francophones chez Marais, groupe Tesmec.

EUROMASTER EXPERTISE

Il aura en charge la commercialisation d’une gamme de trancheuses à roues et à chaînes de plus en plus étoffées, issues des synergies industrielles entre Marais et Tesmec. Notons les apparitions de la Tesmec 950R avec d’une roue de tranchage TR620. Ou de la MTR430, avec son moteur Volvo Penta de 430 ch est une trancheuse pouvant recevoir trois outils différents, une roue de tranchage spéciale FO la TR620 (62 cm de DP), une roue tangentielle R1400 et une chaîne de chargement la CT1300, le tout avec un déport extra de 60 cm.

Comme nouveautés également, la TRS400 Multicut, un modèle voulu compact et léger pour intervenir facilement pour des longueurs de pose courtes à moyennes, comme pour des prises isolées. Avec une puissance de 175 ch (D5 Volvo dispo jusqu’à 238 ch), elle est sans cabine et peut recevoir soit une roue TR620 (62 cm de profondeur) ou une chaîne de CT1200 de 1200 mm de profondeur. Elle autorise un déport de 40 cm. C’est la machine polyvalente qui est capable de pose des réseaux, gaz, élec, FO, HTA et pose mécanisée.

Tesmec avec Marais dévoilent aussi une solution de Mapping. Où Il ne s’agit plus seulement de détecter la profondeur des réseaux, mais de faire une cartographie complète du sous-sol à 2 cm près. Une option 3D permet également une visualisation et une compréhension simple sur une tablette. Précurseur du géoradar depuis des années, le Tesmec Group s’appuie sur sa filiale française Marais pour l’aider et la supporter dans cette nouvelle ère de la digitalisation des sols et des réseaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

un × 4 =