C’est le Nord !

319
blank
L’usine de production Liebherr-France SAS a développé trois outils spécifiques, pouvant être montés sur l’attache rapide Liebherr SW 92 : un godet dérocteur étroit, une dent de déroctage à rayon court « sur-mesure » et un godet de reprise.

Plusieurs grosses pelles Liebherr de plus de 50 t tournent dans le Nord et le Nord-Est de la France en démolition et en carrières. Comme chez Vitse qui vient de rentrer pour une R 956 en flèche monobloc droite de 8 m. Ou encore, une R 960 en extraction chez Bocahut, la plus grosse carrière de calcaire du groupe Eiffage.

  • Rototilt quickchange sept TPA
  • MB Crusher TP & Aménagements

Depuis trois générations, la société Vitse fait confiance à Liebherr et à son distributeur Toufflin mtp. Pour ce renouvellement de machines de production, Antoine Vitse, le directeur général de l’entreprise vise la polyvalence et la sécurité de l’opérateur. Cette R 956 va ainsi pouvoir travailler aussi bien au brise roche hydraulique qu’à la pince à tri. Et pour effectuer des opérations de terrassement de précision, elle reçoit un montage complet de guidage GPS.

Côté consommation, un critère de plus en plus important dans les coûts d’exploitation, cette R 956 affiche une consommation de 30 l/h. Ce qui représente une diminution significative en comparaison avec la précédente de Vitse, une R 954 C. Sans occulter l’augmentation du confort avec siège à suspension pneumatique et l’insonorisation en cabine.

Productivité sur le grill

Toujours dans les Hauts-de-France, un peu plus au Nord à Haut-Lieu, une pelle R 960 SME postée au front de taille, assure l’extraction de calcaire et le chargement des tombereaux. Dans la carrière de Bocahut, du groupe Eiffage, elle remplace le même modèle mais d’ancienne génération en motorisation Phase IIIIB.

Laurent Lobry, responsable de la production de la carrière, souligne la bonne adéquation de cette pelle avec son activité, tant sur le chargement de tombereaux, de découverte et de déroctage que sur les aménagements du site comme la création de piste et de talus

Pour respecter une production annuelle de 3 MT, la R 960 SME doit tenir des cycles de travail soutenues. Grâce à la puissance de son hydraulique, les objectifs sont facilement tenus voire dépassés. Ceci en consommant moins, de par les modes réglables du régime moteur ainsi que la gestion électronique du moteur. Ce critère essentiel est d’ailleurs suivi de très près par le responsable, tout comme les niveaux de sécurité garantissant la sécurité. La protection inférieure du balancier ou encore la grille de protection de la cabine font de cette machine l’outil idéal pour travailler en toute sécurité.

Pour Laurent Lobry, l’origine de fabrication française de cette pelle est aussi un élément positif, comme un gage de qualité et de soutien à l’industrie nationale. Il accorde également une grande importance au confort de son opérateur en cabine, qui, avec des commandes ergonomiques, un siège avec suspension et un écran tactile intuitif, peut passer toute une journée à l’aise aux commandes de la pelle.

Adaptation parfaite

À Jully-sur-Sarce, dans l’Aube, en région Grand Est, les Carrières Champenoises dirigée par Anne-Blandine Bourgoin ont renouvelé leur pelle d’extraction au front taille par la même R 976 en phase V. D’un poids en ordre de marche de 97 t, cette grosse pelle répond aux attentes en extraction de calcaire.

De plus, l’usine Liebherr de Colmar a spécifiquement développé 3 équipements adaptables sur l’attache rapide Liebherr SW 92 : un godet dérocteur étroit, une dent de déroctage à rayon court « sur-mesure » et un godet de reprise. La définition et le design final de ces « gros » outils ont été validés en collaboration entre le bureau d’études de Liebherr-France SAS et l’expérience sur le terrain de l’opérateur de la pelle. Cette réponse technique a renforcé la décision de la dirigeante.

L’extraction sans minage est aussi un critère qui a conduit au renouvellement de la pelle, sachant que cette pelle offre la puissance nécessaire pour assurer une bonne production au front de taille, avec une grande précision et souplesse dans les mouvements grâce aux joysticks électriques.

Anne-Blandine Bourgoin apprécie aussi la diminution des émissions polluantes du moteur Stage V de la R 976, participant à la politique mise en place par la carrière au niveau de sa charte environnementale. La diminution de la consommation constatée est aussi un élément à prendre en compte dans un bilan carbone sous surveillance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

treize + 4 =