Derniers coups de pelle sur l’A75

117
travaux d'élargissement A75 Spie Batignolles

La fin du chantier d’élargissement de l’A75 a sonné pour Spie Batignolles. Après 2 ans de travaux, l’élargissement des 6,2 km d’autoroute et l’aménagement des 14 bretelles sont achevés. Il ne reste plus qu’une dernière bretelle à finaliser.

KRAMP CONSTRUCTION

L’axe routier reliant Clermond-Ferrand au Crest dans le Puy-de-Dôme dispose à présent d’une trois voies sur 6 km. Les équipes du groupement étaient portées par le pôle Travaux Publics de Spie Batignolles. Elles ont ainsi réalisé le terrassement, l’assainissement et les chaussées sur ces nouvelles voies.

Les équipes ont ainsi achevé sur les 6,2 kilomètres de section courante, l’élargissement de l’A75. Il reste une bretelle à terminer. Mais pour l’achever, une autre entreprise doit auparavant réaliser son marché. Des dispositifs de retenue béton et métallique ont pris place sur l’ensemble du tronçon. L’entreprise a également repris des ouvrages hydrauliques traversant ainsi que l’assainissement de surface et de profondeur. Par ailleurs, sur le tronçon concerné par l’opération, les équipes ont réalisé un nouveau mur de soutènement et aménagé trois bassins multifonctions. Afin d’assurer la production en termes de quantités et de délais, le groupement a installé une centrale mobile de fabrication d’enrobé à proximité du chantier. Fin octobre les équipes mettaient les derniers coups de pelles pour la phase partielle de travaux en terre-plein central.

blank

élargissement A75
Une centrale mobile d’enrobé a été installée à proximité du chantier pour tenir les délais et assurer la production des 90 000 tonnes nécessaires à la réalisation du chantier

Une gestion des eaux

Suite à l’étude de biodiversité menée avant les travaux, plusieurs mesures ont été prises. L’A75 bénéficie ainsi d’un système de collecte des eaux différencié. Les eaux de ruissellement des chaussées disposent ainsi de leur propre réseau d’assainissement. De plus, les eaux des bassins versant n’y seront pas mélangés.

La réalisation de plusieurs bassin de traitement le long de l’A75 permet ainsi de stocker les eaux de ruissellement. Cela permet de réguler le débit de rejet en milieu naturel et d’équilibrer les apports en eau. De plus, en cas de pollution accidentelle, les eaux collectées sont immédiatement enfermées pour être dépolluées avant d’être rejetées.

Le chantier de l’A75 en bref

  • Début des travaux: août 2018
  • Livraison prévue : 2021
  • Montant des travaux : 52 M€HT
  • 230 000 m3 de déblais
  • 121 000 m3 de remblais, 109 000 m3 de modelage et 41 000 m3 de merlons phoniques
  • 135 000 m3 de couche de forme
  • 90 000 tonnes d’enrobés
  • 6 ouvrages d’art
  • 22 000 ml d’assainissement
  • 200 000 m2 d’enduits
  • 400 000 m2 de couche d’accrochage

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

six + 7 =